Nuggets

Preview Nuggets – Blazers, Game 2 : si Nikola Jokic va… tout ira bien pour Denver, c’est aussi simple que cela

murray jokic nuggets

Jokic et Murray, aka les deux principaux facteurs du succès des Nuggets.

Source image : NBA League Pass

Ultra-dominateur dans le Game 1, Nikola Jokic a permis à ses Nuggets de prendre l’avantage. Désormais, il va falloir faire le break, mais les Blazers sont loin d’être une cible facile.

Le Game 1 de cette série entre Nuggets et Blazers a tenu toutes ses promesses. Tout deux bouillants, Nikola Jokic et Damian Lillard se sont livrés un beau duel, finalement remporté par le pivot, qui termine à 37 points, 9 rebonds et 6 passes décisives. En face, Dame a fini meilleur marqueur du match avec ses 39 pions, auxquels il ajoute 3 rebonds et 6 passes décisives. Mais à l’arrivée, c’est bien Denver qui est reparti avec le succès (121-113), à l’issue d’une deuxième mi-temps mieux maîtrisée, durant laquelle les hommes de Mike Malone ont conservé le lead sans trembler. Efficaces au tir, Jamal Murray et Paul Millsap ont inscrit 42 points à eux deux, et ont parfaitement secondé le Joker. Les joueurs de Mile High ont également affiché une magnifique adresse globale (50,6%) et ont su convertir leurs lancers (27/31). En face, le supporting cast des Blazers a été moins tranchant. Certes, Enes Kanter a tenu la dragée haute à Jokic, en inscrivant 26 points à 11/14, mais le meilleur ami d’Erdogan était bien seul. En sortie de banc, Rodney Hood a apporté 17 points en 19 minutes, mais C.J. McCollum a de son côté laissé son adresse dans l’Oregon : 16 points à 7/17. Et avec deux autres titulaires, Mo Harkless et Al-Farouq Aminu, qui ont traversé le match comme des fantômes sur le plan offensif (2/7 à eux deux), la défense des Pépites n’a eu aucun mal à cibler les principales menaces et à faire les stops nécessaires.

Ce sera d’ailleurs le point central de cette seconde manche : faire travailler les seconds couteaux. Si Denver parvient à forcer Damian Lillard ou C.J. McCollum à lâcher la gonfle, la rencontre pourrait bien tourner en la faveur des pensionnaires du Pepsi Center. Il en va de même pour les Blazers. Limiter l’impact de Nikola Jokic, le métronome de cette équipe de Denver, doit être l’objectif numéro 1 pour Rip City. Avec son épaule fragile, Enes Kanter souffre en défense, et il va avoir du mal à contenir le Joker seul. L’effort devra être collectif pour enrayer la machine Nuggets. On a déjà vu par le passé l’équipe déjouer lorsque sa star n’était pas au mieux. C’est notamment vrai pour Jamal Murray, qui souffle le chaud et le froid depuis le début des Playoffs. Toutefois, au même titre que le Game 1, cette seconde manche se jouera sur des détails. Les deux équipes présentent des niveaux de jeu très proche, ont toutes deux shooté à plus de 50% lundi dernier, et si Portland a gagné la bataille du rebond, Denver a remporté la guerre des passes et des contres. Entre une équipe construite autour de son pivot, et une autre bâtie pour voir performer son meneur, l’opposition de style s’annonce passionnante.

Une deuxième défaite de Portland ne serait pas dramatique, mais tout de même, les Blazers ne veulent pas rentrer à la maison avec deux défaites à remonter. Le Game 1 a montré qu’il ne manquait que peu de choses pour voler l’avantage du terrain. Mais si Jokic et les Nuggets continuent de dérouler leur jeu, alors la bande de Terry Stotts aura besoin d’un immense Damian Lillard pour espérer s’imposer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top