Nuggets

Nikola Jokic s’est tapé son premier gros festin : victoire face à un grand Lillard, on annonce Sangoku vs Freezer Volume 2

C’était dans les cartons avant le début de cette demi-finale de conférence Ouest : nous allions avoir un énorme duel entre Nikola Jokic et Damian Lillard, respectivement guides de leur jeune et excitante franchise. Bingo ça n’a pas loupé, et pour ce premier round c’est le grand nounours serbe qui l’a emporté.

Pour ceux qui ont réussi à taper le combo de la nuit en regardant les deux matchs au programme, cette confrontation aura réveillé nos papilles. Après un blocus défensif entre Sixers et Raptors… place au tout pour l’attaque avec donc, comme prévu, deux leaders déjà dans la zone. Le meneur de Portland tout en rapidité sur le drive et en culot du parking, le géant des Nuggets en force dessous mais également soyeux comme du Moltonel à 3-points, et les hostilités étaient rapidement lancées. Le score ? Il avait du mal à choisir son camp, même si les Nuggets paraissaient finalement, à vue d’œil, sous le radar et donc en capacité d’appuyer sur on un peu n’importe quand… Tout est plus facile en effet avec un génie au poste 5, un génie qui semble ne jamais courir, ne jamais forcer, mais qui offre toujours le geste juste, le tir parfait, la passe parfaite. Les bras, as usual, rougis par les traces du combat, auteur hier d’une pointe de vitesse record enregistrée à 3km/h, mais tellement dominant, tellement dominant qu’on en tomberait dans les pommes à la simple idée de le voir revenir de vacances avec dix kilos de muscles ayant remplacé dix kilos de graisse après un mois de juillet intensif.

  • Damian Lillard : 39 points à 12/21 au tir dont 4/12 du parking et 11/13 aux lancers, 3 rebonds, 6 passes, 1 steal et 6 balles perdues en 43 minutes
  • Nikola Jokic : 37 points à 11/18 dont 3/5 du parking et 12/12 aux lancers, 9 rebonds, 6 passes, 3 steals, 2 contres et 2 balles perdues en 41 minutes

Des Nuggets qui semblaient donc capables d’accélérer à tout moment, et ce fut finalement le cas durant un temps faible des Blazers au troisième quart, Denver prenant une dizaine de points d’avance et par la même occasion une petite option sur ce Game 1. Nikola Jokic ? Il continuait à terroriser Enes Kanter, finalement bien présent (en attaque). Damian Lillard ? On lâche rien frère, chaque attaque est l’occasion de montrer au monde que Portland est à sa place dans ces demi-finales. Dame qui tentera quelques rapprochés au dernier quart mais qui sera finalement un peu court et surtout un peu seul face à un Joker bien épaulé hier par un Paul Millsap dont l’expérience en Playoffs va beaucoup servir aux Pépites et par un Jamal Murray au service de son pivot et bien inspiré en attaque. Le score final ? 121-113 pour des Nuggets parfaitement rentrés dans leur série malgré un premier tour à rallonge, et donc un duel de superstars au niveau, qui devrait rythmer cette originale match-up entre deux franchises rafraichissantes…

On l’avait annoncé dans notre preview de série, Damian Lillard devra tourner à 40 pions de moyenne ou plus pour permettre à ses Blazers de créer un nouvel exploit. Manque de bol Dame DOLLA s’est arrêté à 39, et quand on dit 40 c’est 40. On remet ça demain soir, et on annonce de sacrés coups de chaud tout au long de la série.

1 Comment

1 Comment

  1. Ryogapowers

    30 avril 2019 à 12 h 35 min at 12 h 35 min

    Attention, « respectivement » ne veut pas dire « tous deux:.

    Le bon emploi: X et Y, respectivement [caractéristique de X] et [caractéristique de Y], …

    Exemple: Jokic et Lillard, respectivement le pivot de Denver et le meneur de Portland, sont décisifs pour le sort de leurs équipes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top