Spurs

DeMar DeRozan se mange 25 000 dollars d’amende : ça coûte donc ce prix-là de rater une passe

Demar Derozan

Y’a de quoi être un peu deg’, c’est vrai.

Source image : YouTube

On connait DeMar DeRozan comme l’un des joueurs les plus discrets et introvertis de la NBA, en tout cas pour ce qui concerne les superstars de la Ligue, parmi lesquelles le Spur contraste de façon assez saisissante. Mais lui non plus n’est pas au-dessus de son petit pétage de câble de temps en temps, comme on l’a vu avant-hier…

On le sentait arriver, et c’est officiel, la sanction est tombée. Après avoir lancé le ballon en direction de l’arbitre lors du dernier quart-temps du Game 4 entre les Nuggets et les Spurs, l’arrière a écopé d’une bien belle amende, et hop, 25 plaques, comme ça. Certes, quand on gagne 27 millions sur l’année, c’est à relativiser, mais ça doit faire un peu chier quand même. En même temps, il faut dire qu’il y avait de quoi être frustrés pour les joueurs texans, tant ils semblaient relativement sereins en première mi-temps, comptant une avance qui alla jusqu’à douze points, avec une raquette de Denver qui était sans solution face à un LaMarcus Aldridge en mode boulimique en début de match. No panic, malgré leur relative inexpérience, ces Nuggs là ont de la ressource, et surtout, du talent à revendre. Résultat ? Une prise de contrôle totale à partir du troisième quart, instiguée par un Nikola Jokic qui s’occupe de tout, bien accompagné par les banderilles providentielles de Jamal Murray ou encore Torrey Craig. Enfin bref, vous l’avez compris, globalement, ce n’était pas la soirée des hommes de Pop, qui auraient pourtant été bien inspirés de prendre ce match décisif à domicile pour se donner un peu d’air dans cette série irrespirable. Perdu, et vous additionnez tout ça, c’en était trop pour DeRozan.

Ainsi, le rapport de la Ligue indique que le joueur aurait « imprudemment lancé le ballon en direction d’un des arbitres et en tribunes », rien que ça. A titre personnel et purement sportif, l’ancien Raptor s’est montré propre lors de ce match, avec 19 points, 5 passes et 5 rebonds à 7/13 au tir. C’est bien, mais il n’a pas assez impacté sur un collectif duquel il est en théorie l’un des deux scoreurs principaux, et assurément on ne dirait pas non à un bon vieux carton des familles de sa part du côté de San Antonio. Sur la série, DeRozan tourne à 23,3 points, 7 rebonds et 4,5 assists, des stats qui confirment son rôle nouveau d’homme à tout faire dans ce collectif texan, et avant-hier, voilà qu’il s’est donc même essayé au pick’n’roll avec l’arbitre, Scott Foster. Une bavure, rien de bien méchant, mais sur laquelle il s’est quand même exprimé, affirmant que son énervement découlait du coup de sifflet juste avant. Comme quoi, DeMar DeRozan énervé, ça existe aussi.

« De la frustration. J’ai pensé que c’était un mauvais coup de sifflet. »

Pas grand chose, mais on sait qu’en NBA, ça va très vite niveau sanction, et une erreur de jugement passagère peut vite devenir très onéreuse. Pour le joueur des Spurs, il faudra vite se concentrer et laisser cet incident derrière, ses coéquipiers ayant besoin de lui. Mais avant, qu’il n’oublie pas d’adresser le chèque à Adam Silver.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top