Grizzlies

J.B. Bickerstaff viré des Grizzlies : parfait pour un retour de… Dave Joerger ça !

jb bickerstaff

« J’vous jure c’est moi qui part. »

Source image : Benoît CARLIER - TrashTalk

Si vous pensiez qu’on allait se la couler côté NBA pendant ces quelques jours pré-Playoffs, vous vous êtes bien plantés. Après le move incompréhensible des Kings (pléonasme), on apprend que les Memphis Grizzlies viennent de faire un énorme chamboulement dans leur organigramme, dont la première victime collatérale est bien entendu leur head coach, J.B. Bickerstaff, qui s’est gentiment vu indiquer la porte de sortie. Bon, on ne va pas se le cacher, on sera quand même moins stupéfié que pour Dave Joerger hein…

Après deux saisons de régalade à Memphis, l’aventure a donc pris fin pour J.B. Bickerstaff. Qu’on se le dise clairement, sous sa coupe, la franchise du Tennessee était loin de proposer le jeu le plus attractif de la Ligue, vraiment loin de là. D’ailleurs, les mauvaises langues diront que son bilan de 48 victoires pour 97 défaites en atteste, de même que la 14ème place des Ours à l’Ouest cette année, ou encore le fait qu’ils n’ont pas atteint les Playoffs depuis son arrivée après pourtant une série de sept postseasons d’affilée. Ça, c’est pour les mauvaises langues, mais vous nous connaissez, on n’est pas comme ça… Plus sérieusement, il faut tout de même remettre les choses dans le contexte, et niveau forces en présence, on est très loin des Grizzlies époque Grit and Grind ayant une identité si propre et qui faisaient d’ailleurs trembler toute la NBA. Oui, pour sa défense, J.B. Bickerstaff a débarqué au bord d’une équipe avec comme arguments principaux à faire valoir des Mike Conley et Marc Gasol rattrapés par le temps, complètement claqués physiquement et en plus avec des énormes contrats. Pour le reste, c’était du role player solide mais sans folie, et de l’ourson encore bien trop tendre pour partir à la chasse… (dédicace quand même à notre Jooks national pour sa pure saison).

Pour Memphis, il était question d’arrêter d’avoir le cul entre deux chaises, entre espérer un spot de presque Playoffable et les bas fonds de la Ligue. Il faut s’atteler à reconstruire en profondeur, coûte que coûte, et la sélection de Jaren Jackson Jr. en quatrième de la dernière Draft était un pas dans la bonne direction. Il fallait maintenant marquer la prochaine étape dans l’accélération du processus, et cela est désormais chose faite, puisque c’est Adrian Wojnarowski, encore lui, qui annonce via ESPN que les Grizzlies opèrent un gros remaniement au niveau de leur structure. Ciao bye Bickerstaff, mais pas que, donc, puisque Chris Wallace et John Hollinger se sont eux mangés une belle rétrogradation. Pour le premier cité, qui occupait jusque-là le poste de GM, ce sera désormais du scouting, tandis que Hollinger occupera désormais la fonction de conseiller principal, soit le mec à qui on fait mine de demander son avis alors qu’en fait pas vraiment. A ce petit jeu des chaises musicales, c’est Jason Wexler qui gagne puisqu’il récupère le poste de président des affaires basket et business, soit le contrôle presque total. Surtout, conséquence de tout ce bordel ambiant, c’est qu’il y a désormais un siège de head coach à pourvoir dans le Tennessee. Alors, des volontaires ? On vous en prie, pas tous en même temps.

Pour le nouvel organigramme des Grizz, il va falloir se mettre à bosser et assez rapidement pour encadrer tout ce petit monde et mener à bien le projet de reconstruction. Cela commence d’ailleurs par gérer la prochaine Draft pour bien entourer Jaren Jackson Jr. Nous sommes dans une nouvelle ère à Memphis, le trade de Marc Gasol et le très probable départ de Mike Conley cet été ne font que l’entériner. Pour le prochain entraîneur, ce sera un joli chantier, mais quelques courageux devraient être prêts à relever le défi. Dites, il y a pas justement un gars dispo depuis hier ?

Source texte : Adrian Wojnarowski/ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Ji Rue Vacances

    12 avril 2019 à 20 h 43 min at 20 h 43 min

    Cool sa fait un candidat de plus pour les pelicans

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top