Kings

Officiel : Dave Joerger viré des Kings après la plus belle saison de Sacto depuis la préhistoire, les Kings quoi…

Vlade Divac

Ciao bye Dave.

Source image : YouTube/Sacramento Kings

Gros coup de tonnerre ! Au cas où on n’avait pas compris que les Kings sont complètement paumés et que Vlade Divac fait plouf-plouf avant de prendre chaque décision, Sacramento est encore une fois opé’ pour nous rappeler qui ils sont : l’une des franchises les plus mal gérées de la NBA. Et aujourd’hui, c’est Dave Joerger qui en fait les frais.

39 victoires. Il faut remonter à la saison 2005-06 pour voir un bilan semblable chez les Kings en fin de saison. De ce côté-là de la Californie, on radote encore comme de vieux aigris le scandale des Finales de Conférence 2002 face aux Lakers, au début du siècle. Faut dire que pour le coup, on n’avait pas trop eu l’occasion de s’emballer depuis, tant les échecs et déceptions se sont accumulés. Les Kings qui sont d’ailleurs aujourd’hui toujours détenteurs d’un bien triste record, celui du plus long Playoffs drought. Oui, mais cette saison, tout a changé. Certes, les Kings ne sont toujours pas en postseason, mais ils peuvent repartir avec la satisfaction d’avoir été l’une des équipes les plus fun à suivre de toute la Ligue, et également d’être restés dans le coup jusqu’à la dernière ligne droite pour la course à la 8ème place. On a véritablement retrouvé le sourire à Sacto, et sous la houlette de Dave Joerger, on s’est éclaté au rythme des coast-to-coast du supersonique De’Aaron Fox et des shoots clutch de Buddy Hield, devenu l’une des gâchettes les plus redoutables de l’Ouest. Tout va bien, on semble poser des bases très solides pour le futur, c’était bien joué les gars, merci et à l’année proch… Ah bah non en fait. Oui, parce que ça reste les Kings.

Du coup, c’est en toute logique que nous leur devons la dernière grosse Woj’ Bomb qui vient de tomber. Adrian Wojnarowski nous apprend via ESPN que le GM de la franchise, Vlade Divac, auréolé d’une extension de contrat jusqu’en 2023, vient de virer comme un malpropre Dave Joerger après une rencontre en face-à-face, dans ce qui serait en réalité un tour de force de la part du Serbe pour asseoir son influence au sein de l’organigramme. Ahahah qu’est-ce qu’on se marre une nouvelle fois. Et vous voulez la chute ? La priorité des Kings pour assurer la transition serait… Luke Walton. Oui oui, le coach de l’historique rival qui, lui, a terminé à une bien triste dixième place avec l’un des meilleurs joueurs de l’histoire dans son effectif, et qui plus est n’est même pas encore officiellement sur le marché.

Alors que tout portait à l’optimisme, voilà Sacramento qui reste fidèle à la tradition en effectuant un move plus que contestable, et ça c’est pour rester mesuré. Pile au moment où le trade de DeMarcus Cousins d’il y a deux ans commençait à porter ses fruits, on vire celui ayant orchestré ce renouveau. Allez, merci encore une fois Sacramento, on rigole bien, vous êtes vraiment les Rois. Mais on dira pas de quoi par contre. 

Source texte : Adrian Wojnarowski/ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Zac Larnak

    12 avril 2019 à 16 h 47 min at 16 h 47 min

    Y’a pas de soucis on leur refile Walton quand ils veulent ^^ et nous du coup on récupère ce bon Dave Joerger bwahahaha. C’est vraiment des bons ces Kings, ils ne peuvent pas s’en empêcher, ça doit être dans leur nature en fait 😂. Puis si Pelinka arrive quand même de son côté à avoir la riche idée de sauter directement sur l’occasion – mais rien n’est moins sûr malheureusement – ça serait un premier move génial pour commencer cette intersaison où il va vraiment falloir arrêter de merder et prendre du galon.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top