Hornets

Kemba Walker et les Hornets gâchent la fête des Pistons : 31 points, 8 rebonds, 7 passes, non le gars ne veut pas être en vacances

Kemba Walker Hornets

Kemba n’a pas envie de partir en vacances.

Source image : NBA League Pass

Pistons et Hornets se retrouvaient à la Little Caesars Arena de Detroit ce soir pour le match de la peur dans la course aux Playoffs à l’Est. D’un côté, les hommes de Dwane Casey pouvaient valider le billet pour la postseason et de l’autre Charlotte jouait pour sa survie. 

Il y a des matchs perdus qui ont une saveur bien plus crade que d’autres et ce soir les fans des Pistons ont dû bien le sentir. Alors, autant perdre contre les Hornets n’a rien de choquant, les coéquipiers de Kemba Walker sont en mode commando depuis quelques temps, mais lorsqu’il s’agit d’un must-win qui peut t’envoyer en Playoffs le soir même où l’on fête les légendes de la franchise, c’est quand même con de passer à côté. Chauncey Billups, Rip Hamilton, Tayshaun Prince et Ben Wallace étaient notamment présents ce soir pour fêter l’intronisation de Big Ben au Hall Of Fame 2019 les quinze ans du titre acquis en 2004 contre les Lakers. Pas de Rasheed Wallace par contre, représenté par son fils, ni de Darko Milicic pour notre plus grand regret. Pour certains, un peu jeunes, ce seront juste quelques anciens joueurs, pour d’autres c’est toute une adolescence qui passe le temps d’une introduction, alors on vous laisse profiter.

Pour en revenir au match, les Pistons commencent bien la partie pour mener 18-9 derrière un bon Reggie Jackson qui plante deux banderilles longue distance et qui distribue bien le jeu. Et puis ? Plus rien. Blake Griffin se fait un peu mal au genou (il reviendra mais en serrant les dents) et Detroit bafouille son basket. Plus rien ne rentre offensivement et par contre derrière… c’est opération porte ouverte et Kemba Walker se fait plaisir. Ça commence par un petit 12-2 histoire de passer devant et puis l’écart monte, monte, monte. On atteint les 18 points d’avance à la mi-temps, parfait timing pour célébrer les anciennes stars de la franchise et calmer un peu les huées de la foule. La seconde mi-temps repart un peu mieux pour les Pistons qui, s’ils n’arrivent toujours pas à fermer à l’arrière, réussissent au moins à rentrer leurs shoots. Ellington, Griffin et un petit coup de chaud de Ish Smith permettent aux hommes du Michigan de revenir à-8. On entre dans le money time et les Pistons décident enfin d’enflammer ce match. Ils commencent par un petit 7-0 histoire de réveiller la salle mais les Hornets laissent passer l’orage avant d’enfoncer le clou au bon moment. Kemba Walker puis Frank Kaminsky, très bon cette nuit (24 pts, 5 rebonds), sanctionnent coup sur coup à longue distance afin de reprendre dix longueurs d’avance à 2 min du terme, Detroit ne reviendra plus.

Grosse victoire de Charlotte ce soir qui se permet encore de rêver aux Playoffs grâce à son franchise player. Les Pistons, quant à eux, pourront avoir des regrets sur ce match. Ils avaient l’opportunité de finir le boulot à la maison mais un match est plus facile à gagner quand on joue les deux mi-temps.

Boxscore Pistons vs Hornets

Boxscore Hornets vs Pistons

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top