Knicks

Mitchell Robinson a un bête de mentor : DeAndre Jordan a bien accepté ce nouveau rôle, ne manque plus que Chris Paul à la passe

Mitchell Robinson

En revanche Mitchell Robinson est déjà presque meilleur que luiraux lancers.

Source Image : YouTube

En arrivant à New York, on s’est directement dit que DeAndre Jordan serait un super mentor pour le jeune rookie des Knicks Mitchell Robinson, mais encore fallait-il qu’il accepte ce nouveau rôle.

Or, selon des déclarations récentes de l’ancien de Lob City c’est déjà chose faite. En effet, Marc Berman du New York Post lui a demandé s’il avait accepté ce rôle de un peu spécial et voici sa réponse:

Il y a eu des discussions. David Fizdale sait à quel point j’aime jouer et à quel point j’aime la compétition. Nous en sommes arrivés à cette décision ensemble, tout le monde pensait que c’était la meilleure chose possible pour les jeunes joueurs.

Et certainement que Dede, un pivot expérimenté, All-Star, qui est allé jusqu’en demi-finales de Conférence en jouant avec des joueurs comme Chris Paul ou Blake Griffin a sûrement de bons conseils à donner à des jeunes qui viennent d’arriver dans la grande Ligue. Il n’empêche que c’est courageux car en signant cet été enfin avec Dallas pour jouer dans la région de son enfance, DeAndre ne pouvait certainement pas envisager pire scénario que de se faire transférer à la deadline dans la pire équipe de la NBA. Il s’est finalement fait à l’idée et a bien compris qu’il ne jouait rien cette saison et que la transmission de son expérience aux jeunes joueurs de l’effectif était la meilleure chose qu’il pouvait faire. Des jeunes comme Frank Ntilikina ou encore Kevin Knox ont pu profiter de certains de ses conseils mais c’est surtout Mitchell Robinson qui voit tous les bénéfices d’une telle présence à ses côtés..

En effet, ce dernier présente de nombreuses caractéristiques communes à celles de Jordan. Très grand, extrêmement athlétique, très vif au vu de sa carrure, une excellente finition près du cercle, bon défenseur et élite contreur. Enfin bref, presque le même avec une dizaine d’années en moins. Alors quoi de mieux pour progresser que cette situation. Sélectionné seulement en 36ème position de la Draft 2018, Mitchell Robinson a montré dès la Summer League qu’il sentait le steal à plein nez. L’ancien de Chalmette réalise une saison rookie plus que solide puisque, en 20 minutes de moyenne, il tourne à 7,1 points, 6,2 rebonds et surtout 2,5 contres. Il est donc le troisième meilleur contreur de NBA alors qu’il ne joue que 20 minutes, une statistique ahurissante. Ce hustle et cette détermination ont rapidement fait de Robinson la coqueluche du Madison Square Garden et du vestiaire de la Big Apple. S’il suit à la lettre les conseils de Dede on ne voit pas bien ce qui pourrait empêcher Mitchell de rapidement devenir un pivot important de la Ligue, ce genre de gars qui tourne en double-double en étant le meilleur contreur de NBA. On ne veut pas trop faire rêver les fans des Knicks mais une raquette Zion Williamson – Mitchell Robinson pendant quinze ans on prend tout les jours et sans aucune forme d’hésitation. Reste à voir si DeAndre sera toujours dans les parages la saison prochaine pour continuer ce travail de mentoring avec le pivot et pour le commencer avec le très probable numéro 1 de la prochaine Draft.

Les fans de New York ont quand même quelques raisons de sourire cette saison et Mitchell Robinson en est la principale. Le rookie régale et il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance de Jordan dans cette évolution rapide.

Source : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top