Nets

Bon anniversaire, D’Angelo Russell : 40 points et le tir de la gagne à Charlotte, paye ton cadeau !

D'Angelo Russell Nets

Russell a remporté son duel avec Kemba Walker

Source image : NBA League Pass

Les Hornets de Kemba Walker recevaient les Nets de D’Angelo Russell cette nuit au Spectrum Center. Un duel de meneurs All-Stars, la sixième place à aller chercher, il y avait de quoi s’attendre à un gros fight et on a été gâtés.

Quand le septième reçoit le sixième de sa conférence, on se dit que les deux équipes vont jouer le couteau entre les dents pour gratter un spot en postseason, il faut croire que les frelons ont zappé cette partie du message en début de match. Dominés dans tous les compartiments du jeu, ils laissent les Nets prendre les devants et compter jusqu’à dix-neuf points d’avance en début de seconde mi-temps. C’est alors qu’on assiste à la révolte des locaux derrière un Kemba bouillant. Charlotte inflige un 17-4 dans le troisième quart-temps dont 15 points pour le seul Walker, qui vient redonner un peu de suspense à un match qui en manquait cruellement jusqu’alors. Brooklyn laisse passer l’orage et D’Angelo Russell redonne de l’air aux siens en plantant un 3-points sur la truffe de son vis-à-vis. On entre dans le money time et ce sont les Hornets qui vont frapper les premiers.

C’est d’abord un Tony Parker vintage (21 points, 5 rebonds, 5 passes à 10/16 au tir) qui va remettre les équipes à égalité avant de laisser le Texas Ranger prendre le contrôle des opérations pour la troupe à Jordan. Deux tirs longue distance et un floater du meneur donnent six points d’avance à son équipe à deux minutes de la fin. Le souci, c’est que c’est à ce moment-là que démarrera le show Russell. Pour son anniversaire, lui qui fêtait ses 23 ans ce samedi, le meneur des Nets va tout simplement mettre sa franchise sur ses épaules. Deux jump shots et une bombe longue distance font passer Brooklyn devant, mais Kemba, encore lui, redonne l’avantage aux frelons sur un numéro d’acrobate. Cinquante secondes à jouer, la balle pour mister Ice, forcément. Même pas le temps de cogiter, un shoot en premier intention en profitant d’un bon écran et splash ! Des glaçons dans les moignons. Walker aura deux tentatives pour égaliser à longue distance mais échouera à chaque fois, même si on vous laisse vous faire votre opinion sur la dernière défense de Caris LeVert, avec un coude qui traîne un peu devant un public désabusé… On attendait un gros matchup entre les deux meneurs et on n’a pas été déçus. D-Lo finit à 40 points, 7 passes et le tir de la gagne pour son beurzday, alors que Walker, 32 points à 40% de loin, pourra regretter les deux dernières possessions dans un match qu’ils avaient brillamment réussi à retourner.

Brooklyn s’est fait peur cette nuit mais le principal est là, le sixième spot est sécurisé pour le moment, grâce au héros du jour. Après avoir rattrapé un retard de dix-neuf points, Charlotte a de bonnes raisons d’avoir des regrets. Il faudra se montrer plus tranchant dans les prochains jours : Warriors, Rockets et Blazers viendront tester la solidité des Hornets à domicile. Quand on connaît leurs difficultés face aux équipes de l’Ouest, il ne faut plus cogiter.

 Boxscore Hornets vs Nets

Boxscore Nets vs Hornets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top