Jazz

Rudy Gobert enchaîne face aux Clippers : 23 points, 22 rebonds et 4 contres, donne-moi un All, donne-moi un Star, donne-moi un Game

Rudy Gobert

Donc ça enchaîne des matchs de mammouth comme nous on enchaîne les raclettes ? Bien bien.

Source image : Twitter - NBAPA

On avait déjà fait un focus sur son match d’avant-hier face aux Pistons, aka l’une des raquettes les plus solides de toute la Ligue, et cette nuit le fifou a récidivé. Plus rien n’arrête Rudy (et le Jazz) en ce moment, alors… allons enfants de la patrie, le jour de gloire arrivera peut-être bientôt.

Le jour de gloire, ou plutôt le match des étoiles car c’est ce que notre esprit chauvin essaie de nous dire. Certes il y a du lourd sur les frontcourts de l’Est, mais les performances actuelles du vrai baromètre du Jazz jouent clairement en sa faveur. Les incontournables ? Nikola Jokic, Kevin Durant, Anthony Davis, Paul George, LeBron James. Les favoris pour les accompagner ? Luka Doncic, LaMarcus Aldridge, Karl-Anthony Towns, Draymond Green, DeMarcus Cousins (si, si) ou Tobias Harris, avec un ou deux mecs à choisir dans le tas. Tout ça paraît compliqué mais on sait la capacité des coachs de choisir des mecs en fonction des perfs de leur équipe tout autant que des perfs individuelles. Bref, pour refermer ce mini-chapitre un peu inutile si tôt, disons que le dossier Rudy prend de l’ampleur même s’il semble encore un peu court. Moralité ? A vos #NBAVOTE, y’a pas que le Slovène qui a le droit d’avoir des fans hypés.

Mais revenons rapidement sur le match de la nuit, nouvelle masterclass française dans une saison enfin lancée. L’adversaire ? Pas les plus féroces, mais on vous propose un combat de catch face à Montrezl Harrell, Boban Marjanovic et Marcin Gortat histoire de vous faire votre propre idée. Pas des foudres de guerre donc, mais de sacrés badass capables d’emmerder notre bon Roi de Gobert. Résultat des courses ? Rudy ne s’est évidemment… pas laissé emmerder et a régné en maître sur les deux raquettes pendant 34 minutes. 23 points à 7/10 au tir et 9/10 aux lancers, 22 rebonds après ses 25 de l’avant-veille, plus 4 contres dont quelques uns bien sales, n’est-ce pas Daniel Galinette. Une nouvelle sortie bien sérieuse, un nouveau 20/20 au compteur dans une salle où un autre pivot avait l’habitude de le faire ces dernières années, et la confirmation que le mois de janvier est plutôt un mois productif dans l’Utah. Un Youtah de retour d’ailleurs dans les huit à l’Ouest, pas une mince affaire après le début de saison chié dans les grandes largeurs par les hommes de Quin Snyder. Un constat qui pourrait bien durer dans le temps maintenant que la machine est lancée, maintenant que Kyle Korver et Jae Crowder enflamment la second unit, maintenant donc que Rudy is the new Bill Russell (toujours plus les mecs, c’est la base), et en prenant également en considération que les Jazzmen sont encore amputés de Ricky Rubio et Dante Exum.

Que des bonnes nouvelles, rien que des bonnes nouvelles pour Rudy et sa bande de musiciens, avec désormais l’objectif bien assumé de surfer sur la vague qui les avait emmené jusqu’en demi-finale de conférence la saison passée. On garde également l’objectif de All-Star Game dans un coin de nos têtes, parce que même si tout ça semble bien compliqué, personne ne criera au complot si la bonne surprise arrive. On croise les doigts ? Allez, les vingt.

stats clippers stats Jazz

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top