Grizzlies

Fin de saison prématurée pour Dillon Brooks : à moins que ça ne soit MarShon, on ne sait plus

Dillon Brooks

Les galères s’enchaînent pour le sophomore.

Source Image : Youtube

La galère continue pour Dillon Brooks. Déjà absent à 21 reprises en raison d’une entorse à la cheville, le jeune ailier a dû subir une opération en raison d’une rupture du ligament de son gros orteil droit. Une blessure contraignante pour sa carrière mais aussi pour sa franchise qui dit déjà au revoir à son jeune talent pour la deuxième partie de la saison.

Choisi en 45ème position de la Draft 2017, Dillon Brooks était une des très bonnes surprises parmi les rookies de l’année dernière. Titulaire à 74 reprises dans l’aile des Grizzlies, le Canadien avait montré quelques aptitudes intéressantes au scoring et avait réussi à faire sa place dans le roster de Memphis durant une saison compliquée. Après l’arrivée de Kyle Anderson durant l’été, le sophomore avait logiquement ré-intégré le banc et vu son temps de jeu baisser même s’il restait un élément important pour les Oursons du fait de sa jeunesse et de son apport dans la second unit. Malheureusement, les saisons passent et ne se ressemblent pas pour le second rounder qui est rattrapé par le karma depuis la reprise. De retour après une première blessure importante qui l’a tenu éloigné des terrains pendant plus d’un mois et demi, le kid a soufflé le chaud et le froid depuis sept matchs : 19, 14 et 15 points face à Boston, Detroit et San Antonio mais seulement 12 points sur l’ensemble des quatre autres matchs. Un retour en demi-teinte mais quoi de plus logique pour un gamin de 22 ans qui revient de blessure ? Sauf que face aux Spurs, c’est la tuile pour Dillon et cette fois c’est son orteil doit qui va le contraindre à rester en costard jusqu’à la fin de la saison selon ESPN. Le timing n’est jamais bon pour ces choses-là, mais il pourrait être encore plus moisi pour le deuxième année dont la prochaine année de contrat n’est pas garantie. Heureusement, le faible montant de celui-ci devrait inciter la franchise du Tennessee a donner une seconde chance au jeune talent pour montrer plus de solidité physique en 2019-20 et tenter de faire son trou dans le roster.

Mais du point de vue de la franchise aussi, cette blessure fait du mal. Auteurs d’un très gros début de saison, les Ours se sont totalement effondrés depuis, n’obtenant que six petites victoires sur les 23 derniers matchs jusqu’à chuter à la 14ème place. Le podium d’hier a désormais l’air bien loin et les 50 wins promises par Robert Pera vont donc être dures à aller chercher, d’autant plus avec la blessure du swingman. Car, après s’être officiellement débarassé de Chandler Parsons, Memphis n’aura plus que deux ailiers disponibles dans son roster : Kyle Anderson et Omri Casspi. On les aime bien mais c’est trop peu pour aller accrocher les Playoffs dans ce Wild Wild West. Une absence qui intervient donc au pire des moments pour la franchise d’Elvis, en pleine série de six défaites consécutives. Et même si ce n’est jamais le moment, perdre un homme de confiance comme Brooks ne va pas aider J.B. Bickerstaff à renverser la tendance, à moins que le vestiaire se solidarise et se serve de ce malheureux événement comme une source de motivation supplémentaire.

On souhaite un bon rétablissement à Dillon Brooks, en espérant qu’il revienne en pleine forme la saison prochaine parce que le gamin avait montré des choses intéressantes depuis sa percée l’année dernière. En attendant, c’est un joueur en moins pour des Grizzlies déjà dans une mauvaise forme. Il va falloir s’accrocher à Memphis… ou alors demander à Adam Silver pour passer à l’Est car ça reste le meilleur moyen de jouer les Playoffs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top