Pelicans

Anthony Davis est focus sur une seule chose : gagner avec les Pelicans, c’est maintenant ou jamais

anthony davis pelicans
Source Image : NBA League Pass

La situation d’Anthony Davis affole la NBA, surtout Magic Johnson et Danny Ainge à vrai dire, tout le monde voit l’intérieur partir et pourtant, seul contre tous les médias, il résiste et reste fidèle à la Nouvelle-Orléans. Une fidélité qui fait plaisir à voir dans une NBA où l’amour pour une franchise semble passer après la course aux titres, mais après tout nous ne sommes pas là pour juger les Kevin Durant ou Jimmy Butler du circuit…

L’Unibrow est le meilleur prospect des années 2010, sans aucune contestation possible. Longueur, agilité, mobilité, toucher, skills, sa panoplie est incroyable, elle est même unique. Et c’est pourquoi Davis fait saliver toute la Ligue, à 25 ans. Alors qu’il n’est pas encore tout à fait dans son prime, il dispute déjà sa septième saison, la sixième où il va participer au All-Star Game (sauf catastrophe). Anthony domine la Ligue, en long et en large, et ce n’est pas prêt de s’arrêter : on est parti pour 10 ans de mono-sourcil minimum des deux côtés du terrain. Mais alors comment retenir un tel talent dans une franchise qui n’a disputé les Playoffs que deux fois sur les sept dernières saisons, et qui, à cause de la masse salariale importante, n’est pas en mesure de faire les changements nécessaires pour devenir compétitive au mois de juin ? C’est le problème qui se pose pour les Pelicans, qui vont devoir tout faire pour retenir leur enfant prodige. Car si AD sera bien à New-Orleans jusqu’à la fin de la saison, l’été à venir pourrait devenir crucial. Le difficilement discutable meilleur intérieur du monde entrera en juillet dans sa dernière année contractuelle, il sera donc libre de signer dans la franchise de son choix dans un an, et même si les Pels pourront lui proposer la supermax extension de 239 millions de dollars sur 5 ans, chose que ne pourront pas faire les 29 autres franchises, on a de plus en plus de mal à voir le gamin originaire de Chicago rester en Louisiane. Car il n’est pas question d’argent pour Davis comme il le dit au micro de Joe Varden de The Athletic.

« Je n’ai jamais dit que l’argent n’était pas important. Quelqu’un (Chris Haynes, de Yahoo Sports, ndlr.) m’a demandé de choisir entre l’argent ou le palmarès. Dans ce cas, votre palmarès est éternel. Votre argent va et vient, mais pour moi, je veux bâtir un vrai palmarès. Dans ce cas, si vous devez choisir entre l’argent ou le palmarès, je pense que le palmarès gagne à chaque fois, à mon avis. »

The Brow est clair, il veut gagner, et pas seulement quelques matchs pour arriver en Playoffs, il veut gagner des titres collectifs et individuels. Et si NOLA ne peut lui assurer cela, alors il se trouvera dans l’obligation de partir. Un scénario qui semble de plus en plus plausible étant donné les résultats de l’équipe depuis le début de saison : 12èmes à l’Ouest avec un bilan de 19 victoires pour 22 défaites, il semble compliqué d’envisager New Orleans ailleurs qu’à un premier ou second tour de Playoffs cette année, dans une conférence ultra-relevé. Mais Dell Demps et Gayle Benson peuvent dormir pour l’instant sur leurs deux oreilles, Davis est aujourd’hui entièrement dévoué à son équipe et ne pense pas à autre chose. Le management aura donc le temps de voir venir, de tout faire pour retenir la superstar, et si un départ devait avoir lieu, de l’anticiper et de préparer la reconstruction au mieux, même si cela risque d’être difficile.

« Ces autres choses n’ont pas d’importance pour moi. La seule chose qui compte pour moi, c’est cette équipe, et tout ce que je peux faire pour aider cette équipe à gagner et ce que nous pouvons faire en tant qu’équipe pour obtenir plus de victoires. Les autres choses, c’est pour les gars à l’extérieur de l’équipe, et les médias, qui que ce soit qui veut les regarder. Pour moi, il s’agit de cette équipe et de ce que nous pouvons faire pour gagner. »

Si Anthony Davis reste aujourd’hui fidèle et ne semble pas pressé de partir, tout pourrait s’accélérer dans les prochains mois pour l’Unibrow. En attendant il reste respectueux et concentré sur son jeu, un plaisir à voir dans une Ligue où les divas pullulent et mettent à feu et à sang des franchises. Objectif : cartonner comme l’an dernier en seconde partie de saison, afin de choquer la Ligue et bousculer le classement à l’Ouest.

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top