Spurs

Derrick White pressenti pour démarrer dans le cinq des Spurs : Patty Mills préfère la douceur du banc et les match-ups plus tranquille

Derrick White

« Porter l’équipe jusqu’en Playoffs, c’est comme gagner la G League, non ? »

Source image : YouTube

C’est déjà le bordel à San Antonio. La franchise texane vient de perdre son meneur titulaire Dejounte Murray pour toute la saison suite à une blessure aux ligaments croisés du genou, et dans ce marasme, un joueur pourrait néanmoins tirer son épingle du jeu…

Qu’on soit clair : Patty Mills ne se voit pas intégrer le cinq majeur des Spurs cette saison. L’Australien kiffe jouer avec le banc et devrait donc laisser sa place à Derrick White, drafté en toute fin de premier tour l’année dernière. Alors on connait cette configuration : « Oui mais il est drafté très bas, comment va-t-il tenir une place de titulaire en NBA ? ». La réponse est rapide : Gregg « GOAT » Popovich. Le coach n’est jamais aussi bon que pour faire émerger des joueurs que l’on n’attendait pas, celà depuis la nuit des temps, et vous doutez encore du fait qu’il ne fera pas des miracles avec le meneur formé dans le Colorado ? Nous, non. Sans oublier que Pop ne mâche pas ses mots quant aux qualités de Derrick :

« C’est un joueur régulier. C’est un bon shooteur qui prend de bonnes décisions, c’est un bon passeur. Et il a le bon comportement, très calme. »

Traduction : je le kiffe à mort, c’est une bête de joueur, je compte énormément sur lui.

Le sophomore va probablement aborder la saison comme un rookie, ou presque. L’année dernière, il n’a joué que 17 petits matchs mais a dans le même temps su faire du sale à la concurrence en G League. Derrick White a même amené son équipe au titre avec des stats très significatives : 20,1 points, 5 rebonds, 3,3 passes décisives à 45% au tir. Du côté des Spurs, le ton est donné pour cette saison. Le cinq majeur risque de jouer de manière assez directe, avec pas mal d’isolation autour de DeMar DeRozan sans pour autant lâcher totalement l’idéologie de Pop, parce qu’il faut pas déconner quand même. Pour tous les nostalgiques du basket caviar proposé par les Texans il n’y a pas si longtemps que ça, il faudra peut-être davantage se brancher sur les matchs quand le banc entrera en jeu car Patty Mills l’annonce, le bonhomme se fait vieux et il préfère faire tourner la gonfle :

« Avec cette second unit, nous pouvons faire bouger le ballon. C’est tellement différent du jeu qui va être proposé par le cinq, je n’ai pas besoin d’en parler, je suis sûr que les gens le savent déjà »

Ça ne va pas être la fête à San Antonio cette saison et tous les astres semblent déjà se retourner contre une franchise qui compte pourtant parmi les plus stables de l’histoire du sport américain. On espère du coup que Derrick White jouera les rayons de soleil pour les fans des Spurs, qui en ont – déjà – bien besoin.

Source : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top