Knicks

L’ancien fan des Knicks sait où ira son supportering : direction les Lakers pour ce petit veinard qui gagne carrément au change

James Dolan

« Coucou James Dolan, je pars au soleil pour les Lakers en me faisant 3450 dollars ».

Source image : Youtube/TMZ Sports

La semaine dernière, un fan alors anonyme des Knicks s’était lancé dans une démarche pour le moins étonnante. Au bout du rouleau, déçu par les résultats de la franchise qu’il supporte depuis les années 2000 et la draft de Kevin Knox, il a mis aux enchères son supportering sur eBay. C’est-à-dire que le plus offrant obtenait la possibilité de décider d’où irait sa ferveur, ce qui pouvait donner lieu à des destinations bien marrantes. Le petit chanceux s’en sort bien puisqu’au final il va devoir supporter les Lakers et LeBron James, un mal pour un bien au final.

Désormais connu, ce fan du nom de Evan Perlmutter a bien réussi son coup, puisqu’il empoche la somme de 3450 dollars, et se retrouve affilié aux Lakers, franchise mythique, attractive, qui vient de voir arriver LeBron James et devrait retrouver des résultats plus dignes des standings de la Cité des Anges. L’heureux « gagnant » des enchères est un certain James Riedel, Youtuber de son état, qui y a vu un moyen d’augmenter la notoriété de sa chaine. Bon on doit avouer qu’on est déçu, les Lakers c’est vraiment gentil, il aurait pu faire preuve de plus d’inspiration, et oser les Nets par exemple ou les Cleveland Browns en NFL, que Perlmutter avait utilisé pour jauger la nullité des Knicks.  Du coup forcément le mec a pris cher une fois son nom connu par la fan base des Knicks, comme il l’a témoigné à ESPN :

« La haine était forte, et les gens sont passionnés par leur fanbase, ce qui est compréhensible. »

On imagine bien tous les mots doux qu’il a du recevoir, les fans ayant toujours tendance à se montrer véhéments quand on s’attaque à leur franchise. Compréhensible pas forcément mais effectivement il fallait s’y attendre. Même les Knicks ont réagi à l’action de leur désormais ex-fan :

« Nous sommes sûrs que les millions de fans loyaux des Knicks ne se préoccupent pas de perdre ce gentleman qui cherche juste de l’attention. Nous sommes concentrés sur la saison à venir, avec une équipe de travailleurs fière de représenter New York et ses véritables fans. »

Vous la sentez l’acidité ? Ça pique un peu, c’est cinglant, il n’y a de toute façon pas grand chose d’autre à dire. Les Knicks conservent une fanbase très importante due au marché que représente Big Apple et ce n’est pas la perte d’un fan, même avec l’attention qu’il a généré, qui va leur nuire tant que ça.  Même s’ils sont clairement en perte de vitesse depuis plusieurs années, n’ayant pas passé un tour de Playoffs depuis 18 ans, avec des résultats très décevants et des erreurs de casting marquantes, et que les perspectives d’améliorations ne soient pas pour tout de suite, le potentiel franchise player étant sur le flanc pour la saison. Le seul rayon de soleil étant la free agency 2019 et ses promesses, auxquelles Perlmutter est habitué :

« C’est la même chose qu’on nous dit chaque année. »

Ce dernier en a aussi profité pour s’expliquer sur ce qui l’a vraiment poussé à mener cette action et placer un dernier tacle à la gorge de son ancienne franchise favorite :

« J’ai regardé la Draft avec mes potes, après que l’on n’ait même pas réussi à tanker correctement. Il y avait Michael Porter, qui était mon choix favori. J’ai dit à mes amis, si on ne prend pas Porter et que l’on choisit Knox à la place, je mets mon soutien en vente sur eBay. »

Kevin Knox n’avait décidément pas les faveurs de Perlmutter. Il l’avait déjà descendu au moment de mettre sa ferveur aux enchères, sans raison apparente. Il aurait simplement préféré que ce soit Michael Porter Jr qui soit sélectionné, ce qui est d’ailleurs totalement subjectif. On verra si la saison à venir lui donne raison sur la mauvaise décision ou non des Knicks à la Draft.

Une Draft qu’il jugeait mal gérée, plus toute la déception accumulée au cours des années ont donc eu raison de son supportering des Knicks. Il en a profité pour se faire un bon coup de buzz, gagner de la tune, se retrouver dans une franchise beaucoup plus emballante, et au final tant mieux pour lui.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top