Nets

Les Nets savent qui sera leur cible principale à l’été 2019 : Kyrie Irving, welcome to Brooklyn

Kyrie Irving
Source image : NBA League Pass

Si l’été 2018 est encore loin d’être terminé, certains observateurs se penchent déjà sur celui de 2019 et le nombre important de mastodontes qui pourraient se déplacer : Kyrie Irving, par exemple, sera dans le viseur des Nets, option numero uno.

On avait prévenu les fans de Boston, les 10 prochains mois seront particulièrement sensibles lorsque le dossier de leur meneur sera ouvert. En effet, avec une année contractuelle le menant à une potentielle free agency (player option pour 2019), les discussions autour de Kyrie vont se multiplier et aussi nombreuses seront les équipes annoncées dans les rumeurs pour récupérer le All-Star. Grand marché, petit marché, Conférence Est, Conférence Ouest, tout le monde mise déjà ses pépètes sur la future décision d’Irving et la cote n’a pas changé concernant les Celtics, qui restent les favoris pour le conserver. Cependant, les premières bases d’un potentiel départ se mettent gentiment en place, comme mentionné ces derniers temps. On parlait de l’entente entre Kyrie et Jimmy Butler, les deux boys pourraient tout à fait choisir de se réunir sous un maillot qui acceptera de payer cher le duo. Et quelle équipe aura suffisamment de cash pour s’offrir deux stars ? Hello Brooklyn. Entre le nettoyage réalisé par Sean Marks depuis des mois et le récent buy-out de Dwight Howard en échange du contrat poison de Timofey Mozgov, les Nets se positionnent idéalement pour faire voler les billets en juillet 2019 et le management local sait très bien ce qui pourrait attirer l’attention d’un garçon comme Irving. Prenons le temps d’exposer les faits, afin de comprendre la logique qui se cache derrière cette possible réunion.

« Il y a de sérieuses rumeurs qui circulent, selon lesquelles les Nets ont prévu de recruter Kyrie irving, aux côtés des Knicks, s’il devient agent libre le 1er juillet 2019. » – Marc Stein – New York Times

Déjà, comme mentionné, la possibilité d’offrir un copain de choix à Kyrie, en la personne de Jimmy Butler. Si ce duo comporte des risques, notamment autour de l’arrière qui arrivera à ses 30 ans prochainement, il assure à Irving la possibilité de prendre son pied au quotidien avec un pote qu’il apprécie réellement. Ensuite, et ça on l’a également souligné, l’aspect financier et la possibilité de faire signer un contrat max au meneur de Boston. Les Celtics proposeront plus que quiconque, c’est la règle NBA qui veut ça, mais pas sûr que le fric soit l’élément principal dans la future décision du All-Star. Autre élément à prendre en compte, le lien qu’entretient Kyrie avec les Nets. En ayant grandi dans le New Jersey et en ayant fait son lycée dans ce coin, Irving n’est certes pas un fan absolu de cette franchise mais jouer à Brooklyn serait ce qu’il y a de plus proche d’un coming home émotionnel. En ayant joué étant petit dans la Continental Airlines Arena où Jason Kidd et Kenyon Martin s’envoyaient des perles aériennes, Kyrie a un espace précieux réservé aux Nets dans son coeur. Ce qui nous mène d’ailleurs au dernier point, le marché. On parle quand même d’un joueur qui, entre ses pompes et le film Uncle Drew, a une image mondiale énorme et souhaite en profiter pour la développer. Quel plus grand marché que celui de… New York pour ce faire, en ayant les clés du camion ? Si Irving débarque à Brooklyn, c’est une couverture médiatique incroyable qui lui sera réservée. Alors certes, on n’a absolument pas parlé du projet sportif, qui est à des années lumières de pouvoir rivaliser avec celui de Boston, mais quelles sont et seront les priorités dans le futur choix de Kyrie ? La question peut être posée…

Boston garde le lead, Boston reste en tête. Mais attention à ne pas sous-estimer la piste des Nets, qui rassemblent énormément d’éléments capables de séduire un garçon comme Kyrie Irving. Sachant qu’il a déjà remporté sa bague avec les Cavs, la pression d’un titre immédiat l’affecte moins que d’autres : idéal pour démarrer une aventure médiatique exceptionnelle à Brooklyn ?

Source : NY Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top