Cavaliers

Officiel : Jose Calderon signe aux Cavs pour un an, on tremble de peur chez les Warriors

Jose Calderon

Défendre sur Curry ? Despacito.

Source image : YouTube

Cette free agency est définitivement bizarre. Battus avec la manière par les Warriors en juin dernier, les champions 2016 semblaient chauds comme la braise pour récupérer un All-Star et briser les rêves d’hégémonie des Californiens. Au lieu de viser le titre, les Cavs tapent l’apéro et signent un des tapas préférés des français : bienvenue, Jose Calderon. 

Après nous avoir fait rêver avec Jimmy Butler, Carmelo Anthony, Paul George et d’autres pépites, Cleveland tombe de haut et signe comme premier agent libre cet été l’ancien international espagnol Jose Calderon. La franchise de l’Ohio, c’est cet élève de terminale qui visait mention très bien au Baccalauréat mais qui s’est retrouvé à aligner les nuits blanches quatre jours avant l’examen pour sauver un maigre 10,8 de moyenne. Ca passe, mais c’est moyen. La franchise de l’Ohio commence donc timidement sa free agency en remplaçant un Deron Williams sur le départ par un autre papy. L’expérience ça compte, mais était-ce la priorité ? Avec un tout petit contrat de 2,3 millions de dollars sur un an, les dirigeants font de la place dans le cap et sécurisent tout de même un poste clé qui aura son importance au cours de la régulière et en Playoffs

Au-delà de l’aspect taquin, Rosé Calderon peut être utile au sein de la rotation. Basketteur intelligent, il va s’épanouir dans le jeu des Cavs et rendre ses coéquipiers meilleurs. Sa principale mission ? Poser et distribuer le jeu tout en attendant sagement dans le corner que le Rhinocéros poste 3 lui envoie la gonfle dans le corner. D’ici, on entend déjà les ficelles trembler. Car oui, le lutin espagnol artille derrière l’arc à près de 40% en carrière. A défaut de remporter un nouveau titre NBA, la franchise de l’Ohio concoure pour une médaille d’or ou d’argent de tir à l’arc aux mondiaux de 2018. Sa venue ne résout cependant pas le problème de fond de l’équipe, qui a manqué de fraîcheur de banc lors de la dernière finale. A 36 ans, le jambon ibérique va-t-il tenir 15 minutes derrière Kyrie en juin ? Après une saison compliquée entre les bars de Los Angeles – 3,3 points – et ceux d’Atlanta – 3,6 points – le vieux briscard a intérêt d’arriver en forme car dans le cas contraire, Steph Curry pourrait s’occuper de son cas. Mais bon, avec 201 millions sur son contrat, le meneur des Dubs devrait prendre en charge les frais d’hôpitaux…

Discrets et timides sur le marché, les dirigeants de Cleveland n’ont pas réussi à attirer un des gros noms de l’été, pour le moment. Signer Jose Calderon n’est pas une mauvaise chose, mais ce n’est pas le genre d’arrivée qui change la donne pour chopper un titre. Désormais lancés, les Cavs doivent se renforcer encore. Et mieux. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top