Jeux Olympiques

L’Espagne de Pau Gasol défonce la Lituanie : 109-59, les champions d’Europe sont bien là

Pau Gasol

Pau Gasol a encore une fois porté les siens pour une victoire sous forme de gros massacre contre des Lituaniens qui n’ont rien pu faire.

À 2 minutes et 51 secondes de la fin du troisième quart-temps, Sergio Scariolo – le gominé coach espagnol – a fait sortir Pau Gasol au du terrain au profit de Juan-Carlos Navarro. Du haut de ses 36 ans, le pivot double champion NBA venait de participer très activemment au massacre des Lituaniens. À cet instant du match, le score est de 70 à 43 en faveur de la Roja. L’affaire est pliée. Le grand frère de Marc ne reviendra pas sur le parquet et regardera tranquillement, depuis le banc, cette fin de rencontre sous forme de long garbage time. 

En seulement 23 minutes sur les planches de la Carioca Arena, Pau Gasol a posé 23 points à 7/9 au tir (dont un sympathique 5/5 de loin) accompagnés de 5 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres. Et le tout, sans perdre la moindre balle… En fait, dès l’entame, ces Espagnols – qui avaient vraiment besoin de la victoire – ont pris leurs adversaires baltes à la gorge. Dans le sillage d’une triplette Gasol – Reyes – Llull très efficace, les Ibères vont tout de suite prendre une avance bien confortable et finir le premier quart en ayant scoré 26 points tout en en ayant encaissé que 11. Les Lituaniens ont la tête sous l’eau mais, on les connait, leur talent, leur expérience et leur qualité de shoot peuvent leur permettre de revenir de l’enfer. Mais, malheureusement pour eux, si le deuxième quart va un peu mieux se passer puisqu’ils ne vont le perdre que de 4 unités (22-18) et rentrer au vestiaire avec tout de même 19 points dans la musette (48-29), le démarrage de la seconde période va ressembler à un cauchemar pour les hommes de Jonas Kazlauskas. Un cauchemar, un enfer, un brasier… Appelez-ça comme vous le voulez mais c’est le genre de situation dont on ne revient pas dans un match de basket de haut niveau international.

Car, de retour après la pause avec une avance bien moelleuse donc, on s’attendait à ce que les Espagnols gèrent tranquillement en laissant faire le temps et en voyant ce qu’allaient proposer leurs opposants du jour. Et bien, pas du tout. Loin de là même. Les bourreaux des Français en septembre dernier à Villeneuve d’Ascq sont revenus sur le terrain avec des envies de meurtre. Dans le rôle du fer de lance, du détonateur voire de la bombe, qui retrouvons-nous ? Un certain Pau Gasol. Il va marquer les neuf premiers points des siens en deuxième mi-temps et ce, en trois tirs. Trois tirs primés pris en sortie de pick-and-pop ou consécutivement à un bon mouvement de balle. Trois tirs qui n’ont pas effleuré l’arceau et ont fait swinguer le filet. De 48-29, le score venait de passer à 57-31 et le défi liutanien devenait de plus en plus insurmontable. D’ailleurs, ils ne vont pas le surmonter, ils vont sombrer à l’image d’un Jonas Valanciunas qui aura pris 10 rebonds mais n’aura pas marqué le moindre point de tout le match (0/6 au tir et pas de lancers obtenus).

Seul Mantas Kalnietis (16 points) et Mindaugas Kuzminskas (17 points) montrent quelques signes de rébellion mais ce sera bien évidemment beaucoup trop juste pour rivaliser avec ces Espagnols plein d’envie et bien décidés à assurer (ou presque) leur place en Quart de Finale. Car, autour de Pau Gasol, 5 autres joueurs vont planter 10 points ou plus : 11 unités pour Ricky Rubio dont un 3/4 derrière l’arc (si, si), 13 pour Rudy Fernandez, 11 pour Felipe Reyes, 10 pour Sergio Llull et 17 pour Nikola Mirotic. Oui, c’est bien un véritable festival offensif et collectif que nous ont proposé les compatriotes de Ricky Martin. Un festival offensif couplé à une défense bien sérieuse qui a rappelé à toute la planète basket quelle bête féroce pouvait être cette équipe d’Espagne lorsqu’elle s’énerve et joue ce basket tout aussi efficace que rugueux qui est le sien.

Les Lituaniens avaient gagné leurs trois premiers matchs, ils repartent avec une défaite cinglante. Les Espagnols avaient perdu lors de leurs deux premières sorties mais viennent de se remettre dans le bon sens avec ce succès. Les champions d’Europe sont bel et bien là. Leur confrontation avec les Argentins ce lundi sera en tous points passionnante et à ne manquer sous aucun prétexte. 

boxscore Spain

boxscore Lituanie

Source image : France TV Sport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top