Nets

Joe Johnson ne veut pas entendre parler de buy-out : c’est qu’il y tient à ses 25 plaques !

Le plus gros escroc de la NBA – Jerôme Kerviel n’est qu’un vulgaire pickpocket de province à côté – a décidé de plomber les finances des Nets jusqu’au bout et refuse d’entendre parler d’un buy-out avant la fin de son contrat.

Quand vous vous estimez heureux de gagner 12 balles avec votre tiercé du week-end, Joe Johnson encaisse près de 25 millions de dollars par saison pour améliorer la skyline de Brooklyn à grands coups de parpaings. Les statistiques du vétéran sont en chute libre et on ne se rappelle plus de la dernière fois qu’il a été clutch pour les Nets, sa marque de fabrique à une époque. Du coup, la coupe de vodka est pleine pour Mikhaïl Prokhorov qui souhaiterait négocier un buy-out à l’amiable avec son ailier. D’un côté, les voisins des Knicks pourraient réaliser quelques économies tout en tournant définitivement la page suite aux récentes décisions qui ont été prises en interne, de l’autre, Joe Johnson pourrait rejoindre une franchise candidate pour le titre tout en essayant de redorer son image à quelques mois de devenir agent-libre. Mais cela fait malheureusement bien longtemps que l’ancien Hawk ne semble plus avoir goût à rien et la simple idée de devoir se séparer de son appartement new-yorkais doit lui donner de l’urticaire, d’où sa réponse négative à la proposition de ses dirigeants comme le relaye Marc Stein d’ESPN.

« Tout indique que, contrairement à ce que certaines rumeurs le laissaient entendre, Joe Johnson n’aurait pas manifesté son intérêt pour demander un buy-out aux Nets. Donc… »

À 34 ans, la carrière de l’assassin silencieux semble clairement sur la pente descendante, lui qui est encore le deuxième joueur le mieux payé de la Ligue derrière Kobe Bryant. Et si Deron Williams était finalement allé se relancer à Dallas en début de saison en négociant son buy-out avec les Nets, « Jéjé » est plus susceptible d’aller jusqu’au bout de son contrat actuel avant de se mettre à la recherche d’une nouvelle franchise cet été. On espère alors qu’il reverra ses prétentions salariales à la baisse car malgré l’explosion du salary cap annoncée, on doute que quiconque ne lui offre encore 25 millions de dollars pour jouer au basket. Si son refus de départ se confirmait, les Nets pourraient quand même décider d’écarter le natif de l’Arkansas de leur rotation pour offrir quelques minutes précieuses à de jeunes joueurs lors des 45 prochains matchs de la saison. Privé de pick de Draft et déjà quasiment hors course pour disputer les Playoffs, Brooklyn ferait mieux de commencer à préparer l’avenir et d’oublier cette sombre période de leur histoire.

S’il n’arrivait pas à trouver de franchise cet été, Joe Johnson pourrait toujours passer un coup de fil à George Clooney pour l’accompagner dans le prochain Ocean. Parce qu’il n’est peut-être plus très dégourdi avec un ballon orange dans les mains, mais il en connaît un rayon sur les braquages depuis le temps.

Source : ESPN

Source image : OurBKSocial

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top