Suns

Bulls @ Suns : opposition de style certifiée, engagement et spectacle assurés !

Cette nuit, pour clôturer une soirée riche de 9 matchs – dont un inévitable Wolves @ Sixers commenté en direct par TrashTalk – Bulls et Suns s’affronteront sur les coups de 4h30 heure française. Voici une rencontre qui promet beaucoup tant les deux équipes ont des styles de jeu différents et tant elles ont besoin de gagner pour tenir le rythme de leurs objectifs respectifs.

Les Taureaux de Tom Thibodeau sont en tournée à l’Ouest depuis quelques jours et ils viennent d’enchaîner une victoire – en prolongation – qui force le respect à Golden State suivi d’une défaite – également en prolongation – qui pousse plutôt à la moquerie hier face aux Lakers. Cette équipe de Chicago est surprenante cette année et pas toujours dans le bon sens. Toujours aussi solides au rebond (3èmes de la ligue), les Bulls ne résussissent – depuis le début de cet exercice – à défendre comme on les sait capables de le faire. Ils encaissent quasiment 100 points par rencontre et ne sont que 18èmes en NBA dans ce domaine alors qu’ils sont plutôt habitués au top 5 de la catégorie. Si l’arrivée de Pau Gasol n’est certainement pas pour rien dans cette perte d’efficacité défensive car l’Espagnol oblige notamment Joakim Noah à faire pas mal d’ajustements, il est clair en revanche qu’au niveau offensif l’intérieur hispanique fait un bien fou. Déconcertants ces Bulls… D’ailleurs, Chicago attaque très bien cette année et si Derrick Rose arrête d’arroser précocement à la manière d’un adolescent frustré, chaque possession des hommes de Windy City pourrait devenir un cauchemar pour l’adversaire tant les solutions sont multiples. Avec un bilan de 30 victoires pour 18 défaites, les Bulls sont en quatrième position de l’Est. Ils ne sont pas très loin des Wizards (31-16) et des Raptors (31-15) qu’ils ont certainement pour but de rattraper afin de finir le plus près possible des aigles impériaux venus d’Atlanta. Ce soir, il s’agira donc pour Jimmy Butler et ses compères de bien attaquer évidemment mais aussi et surtout de sortir les barbelés en défense, de ralentir le jeu et de verrouiller la raquette car les parquets du désert d’Arizona risquent d’être une zone pour le moins hostile le temps de ce match de basket.

Les Suns arborent un bilan de 27 victoires pour 20 défaites. Ils viennent d’accueillir – consécutivement et en une semaine – les Blazers (victoire), les Rockets (défaite), les Clippers (défaite) et les Wizards (victoire). Ils seront en déplacement à l’Oracle Arena dès demain pour ensuite recevoir Memphis et repartir à Portland. Le tout également en une semaine… Oui, le calendrier actuel des hommes de Jeff Hornacek ressemble fortement à l’enfer ou du moins à l’idée qu’on peut s’en faire ! Et pourtant, Phoenix a besoin d’un maximum de W en ce moment car l’enjeu est de taille : tenir le plus longtemps possible le Thunder du maître tacticien Scott Brooks (23-23) en respect et se méfier des ambitieux Pelicans du monstre mono-sourcillé Anthony Davis. Deux  équipes qui reluquent ardemment le 8ème spot de la conférence Ouest sur lequel est donc assise cette bande de cactus impertinents. Friables au rebond et encaissant régulièrement beaucoup de points du fait de leur rythme de jeu et de leur manque de solidité intérieure, ces Suns n’en restent pas moins l’une des meilleurs attaques de la ligue. Deuxièmes en terme de points marqués (107,3) et équipés d’une force de traction impressionnante sur les bases arrières, Eric Bledsoe et sa bande ont les moyens de faire du mal à n’importe quelle équipe mais – comme les Bulls – tout cela manque encore singulièrement de constance. Goran Dragic sort d’un bon match contre Washington et devra réitérer afin d’aider au mieux son équipe. Markieff Morris réalise une excellente saison au poste 4. Il a vraiment progressé au poste bas et shoote de manière très propre dans le périmètre. Ce soir, « Kieff » va devoir se coltiner du Pau Gasol, du Joakim Noah, du Taj Gibson ou du Nikola Mirotic. On lui souhaite bien du plaisir. On souhaite également bien du plaisir à la second unit des Bulls qui aura notamment pour mission de gérer le cas Isaiah Thomas ! Le lutin est totalement incandescent depuis 5 matchs : 23,2 points à 51,5 % au tir dont 51% derrière l’arc en 28 minutes de moyenne. Enfin, il parait clair que le duel Butler vs Tucker va finir front contre front avec au moins une technique pour chacun et du trashtalking à gogo…

A noter que Chicago réussit habituellement très bien contre Phoenix puisque les Taureaux en sont à 9 victoires sur les 11 dernières rencontres entre ces deux franchises. La raquette des Bulls saura-t-elle profiter de son avantage sur celle des Suns ? La triplette Bledsoe-Dragic-Thomas peut-elle imposer ce rythme de feu qu’elle affectionne tant ? Qui de P.J. Tucker ou de Jimmy Butler insultera le premier la maman de l’autre ? Alex Len peut-il tenir Pau Gasol en-dessous de ses monstrueux standards actuels ? Réponses cette nuit… 

Source images : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top