Raptors

Raptors – Nets, Analyse du Game 5 : Kyle Lowry plus fort que le comeback des Nets !

Toronto s’est fait peur en fin de rencontre après en avoir géré les trois-quarts ! Les Brooklyn Nets ont tenté un retour dans les dernières minutes qui a bien failli payé mais c’était sans compter un Kyle Lowry déchaîné ! Au final, une courte victoire 115-113 pour les Raptors mais surtout un avantage 3-2 dans la série. Analyse.

Ce qu’on attendait

La jeunesse canadienne contre les vieux briscards ! Ce cinquième face-à-face entre les deux équipes était peut-être le plus important de la série. La franchise qui parviendrait à s’imposer ne serait plus qu’à une victoire du Second Round. Le retour des Raptors au Air Canada Centre leur donnait un certain avantage, même si Brooklyn les avait déjà défait sur leur parquet lors du Game 1. Toronto a réalisé la bonne opération en égalisant la série dimanche dernier mais se devait de prendre cette fois-ci les commandes à domicile. Côté Nets, Jason Kidd comptait sur son meneur Deron Williams et sur un réveil de Joe Johnson pour réaliser une nouvelle fois le hold-up canadien.

Ce qu’il s’est passé

Kyle Lowry était le patron incontesté de la première période ! Déjà affuté lors du Game 4, le meneur des Raptors a claqué 21 points dans les 24 premières minutes de la rencontre. Semblant jouer à l’unisson, l’effectif canadien contrôle les maigres tentatives offensives des Nets et installe son rythme de jeu. Derrière Lowry et ses deux coéquipiers DeMar DeRozan (23 points) et Jonas Valanciunas (16), Toronto s’enflamme en fin de second quart-temps et plante un run de 24-2 sur la tête des Nets ! À la pause, les Raptors compte 18 longueurs d’avance sur leurs adversaires.

Un peu vexée et surtout menée de 20 points, Brooklyn tente de réagir en seconde période mais Lowry (36 points, 6 passes décisives) ne lâche pas l’affaire ! Les contre-attaques en transition et les prouesses du meneur canadien assoient la supériorité de Toronto. À la fin de 3e quart-temps, l’issue de la rencontre semble être scellée pour les Nets… Mais c’est sans compter le duo Joe Johnson Deron Williams ! Les deux compères sont de toutes les actions du dernier quart-temps et à l’origine d’un massif comeback de la part de Brooklyn. Précis à l’intérieur ou derrière la ligne des 3-points, Johnson (30 unités, 13/23 au tir) est intenable et combine parfaitement avec Williams (13 pts, 9 passes décisives).

Encore une fois, les deux équipes sont au coude-à-coude en fin de rencontre. Lowry, DeRozan et Greivis Vasquez (15 pts) redonnent de l’air aux Raptors mais une action à 4-points d’Alan Anderson ramène Brooklyn à trois longueurs ! Une bonne défense dans les dernières secondes donne la courte victoire à Toronto (115-113) mais le comeback opéré par les Nets est passé très prêt !

 Il a abusé : Terrence Ross

L’attaque des Raptors était en feu lors de la première période et relativement tous les joueurs ont contribué à l’avance des Canadiens. Avec 8 points, Terrence Ross était une nouvelle fois à l’Ouest pendant la rencontre. Incapable d’installer son shoot, il termine à 3/9 de réussite au tir et à 2/5 à 3-points. Ces stats sont certes meilleures que lors des 4 premiers matchs mais cela reste largement en dessous de ce qu’on a connu durant la saison.

Il a assuré : Kyle Lowry

Le meneur des Raptors sait comment Toronto doit fonctionner : il doit porter son équipe vers le haut. Deux matchs intenses d’affilée et deux victoires pour les Canadiens ! Déjà supérieur aux autres lors du Game 4, Kyle Lowry a carrément explosé devant son public avec 36 points et 6 assists. L’adresse au tir était présente avec 11/19 au total et un impressionnant 6/9 derrière la ligne des three-pointers ! Il donne (quasiment à lui seul) une victoire décisive pour Toronto.

La citation du match : Jonas Valanciunas

« Ces 5 points de Kyle (Lowry) en fin de match nous ont sauvé la vie ! Ils nous ont permis de respirer un peu ! »

Bien entendu, les highlights de la grosse performance de Kyle Lowry !

Et maintenant ?

C’est Brooklyn qui a maintenant le dos au mur. Les Nets rentrent dans la banlieue de New-York City avec le couteau sous la gorge et plus aucun droit au relâchement. Les vieux de la vieille de l’effectif doivent implanter l’importance du Game 6 dans la tête de leur jeunes coéquipiers. Les Williams, Johnson et Pierce devront être démentiels vendredi soir au Barclays Center, sans quoi l’aventure sera terminée pour BKN…

Source Photo : veooz.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top