Rockets

Donatas ne veut plus faire banquette !

Dans sa deuxième année à Houston, Donatas Motiejunas a vu son temps de jeu diminuer de semaine en semaine. Peu utilisé par Kevin McHale, l’intérieur lituanien voit cette situation devenir insupportable.

Faire de la figuration à chaque match n’est marrant pour personne ! Chaque joueur a la volonté d’entrer sur le terrain et aider son équipe à remporter la rencontre. C’est le cas de Donatas Motiejunas, intérieur Sophomore des Houston Rockets. À 23 ans, le Lituanien possède déjà une forte expérience en Europe : il a évolué dans son pays natal, en Italie ainsi qu’en Pologne. En équipe nationale, il totalise déjà trois médailles d’argent, dont une acquise l’été dernier à l’EuroBasket en Slovénie. Mais, depuis son arrivée en NBA, Motiejunas ne joue que très rarement. La saison passée, il effectuait des allers-retours en D-League. Cette saison, il cire simplement le banc ! Ce qui se révèle une épreuve difficile à surmonter :

« Si vous n’avez jamais connu cette situation dans votre travail, quel qu’il soit, c’est incroyablement difficile à décrire. Logiquement, mentalement, vous devez venir travailler chaque jour pour vous-même. C’est le plus important. Vous devez vous présenter au quotidien avec la même attitude, faire tout ce dont vous êtes capable pour vous améliorer. Quand ce sera votre tour d’être appelé, vous devez être prêt ! »

Donatas Motiejunas a tout à fait raison sur ce dernier point : il doit montrer qu’il mérite sa place dès son entrée sur le parquet. Avec le retour d’Omer Asik, les occasions de jouer vont peut-être se faire plus nombreuses : Kevin McHale aime aligner les deux intérieurs ensemble dans la raquette. Les Rockets seront de plus définitivement privés de Greg Smith. Le pivot de 23 ans, absent la majeure partie de la saison, compte se faire opérer du genou.

Il est fort probable que Donatas Motiejunas force son départ de Houston si son temps de jeu n’augmente pas. Kevin McHale semble avoir sa rotation en place. C’est donc aux dirigeants des Rockets de trouver un moyen de satisfaire les deux camps.

Source : Houston Chronicle | Source Photo : AP/Scanpix nuotr

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top