Blazers

Time out : Damian Lillard espère jouer moins, pour le bien des Blazers

Meilleur rookie de l’année, le meneur de jeu des Portland Trail Blazers n’a pas ménagé ses efforts la saison dernière pour tenter, en vain, de décrocher un ticket pour les PlayOffs. À 22 ans, le Californien formé à Weber State terminait l’exercice comme le joueur le plus utilisé de toute la Ligue avec 38,6 minutes passées sur les parquets en moyenne. Devenu l’un des leaders incontestés dans l’Oregon, le numéro 0 souhaite baisser le rythme à l’entame de sa saison sophomore pour le bien de tous.

Raflant tous les titres de Rookie du mois à l’Ouest, vainqueur du Skills Challenge, Damian Lillard a su contourner le Rookie-wall avec une maturité impressionnante. Très régulier, le nouveau protégé du feu Rose Garden compilait 19 points mais aussi 6,5 assists et 3,1 rebonds par rencontre pour sa première saison dans l’élite du basket-ball international. Des statistiques hors normes qui s’expliquent aussi grâce à la présence d’un ange au dessus de son épaule, l’immunisant ainsi d’une vermine persistante dans l’Oregon : la blessure. Mais Lillard souhaite arrêter de jouer avec le feu et espère être davantage ménagé par Terry Stotts la saison prochaine.

« Parfois, quand vous êtes sur le parquet pour autant de minutes, votre corps peut s’user. Le risque est de ne plus être productif au plus haut niveau », concédait l’homme providence des Blazers.

Pour entourer son meneur, Neil Olshey a su opérer quelques corrections dans son effectif. Outre la venue de Robin Lopez et de Thomas Robinson dans la raquette, le back-court de Portland s’est nettement renforcé. Avec le dixième choix de la Draft, les dirigeants de l’Oregon ont fait l’acquisition de CJ McCollum, un PG au profil similaire de Lillard. Mais ce n’est pas tout puisque Mo Williams viendra aussi partager son expérience de la mène pour soulager le Californien.

« C’était exactement ce qu’il nous fallait. Nous avions besoin de taille et nous en avons obtenu. Nous voulions plus de profondeur et nous l’avons désormais. » Les vœux de Lillard ont semble-t-il été entendus par les hautes sphères du club.

Mais loin de se contenter de ce recrutement, Damian Lillard profite aussi de l’été pour prendre des cours particuliers en défense, un secteur qu’il ne maîtrise pas aussi bien que le scoring à l’heure actuelle. Pour se donner les moyens de réussir, le jeunot s’est dégoté un instructeur de choix. Il s’agira de Gary Payton, Hall-of-Famer et seul meneur ayant décroché le titre de meilleur défenseur de l’année dans toute l’histoire de la NBA.

« La défense est une question d’envie. Vous devez vouloir le faire, par vous-même. » L’heure est arrivée, le padawan semble mûr pour son apprentissage. « Payton était l’un des tout meilleurs défenseurs au poste de meneur, donc je suis sûr qu’il peut me montrer des choses. Mais à la fin de la journée, c’est à moi de changer et de devenir un meilleur défenseur. »

Et si vous ne l’aviez pas encore compris, les objectifs de Lillard son clairs cette saison : « Je pense que je peux être plus productif que je l’étais. »

Source : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top