News NBA

[Preview] Game 1 : Warriors contre Spurs, Champagne contre Beaujolais

Différence de style, de rythme, d’âge, de philosophie, et d’histoire : la série qui oppose les Warriors aux Spurs et qui commence ce soir offre ce qu’il y a de plus contradictoire en NBA. Le feu d’artifice de Golden State mené par Stephen Curry ou le flot régulier de San Antonio et son River Walk, chacun sa came comme dirait Whitney Houston. Accrochez vos ceintures, direction le Texas pour ce Game 1 des demi-finales !

Le bilan du premier round

 > Les Spurs se sont littéralement amusés face aux Lakers, emportant leur série 4 à 0 et provoquant la panique dans la cité des anges. En faisant preuve d’expérience, de patience et de savoir-faire, les hommes de Gregg Popovich ont humilié la bande à Kobe même si ce dernier ne pouvait que regarder sur le côté en tweetant des conseils toujours aussi appréciables. Tony Parker a doucement retrouvé sa cheville, Manu Ginobili a été étincelant en sortie de banc, et Tim Duncan…a été Tim Duncan en faisant passer Dwight Howard pour un panneau de circulation. Un bon gros sweep qui aura également permis aux vieilles cannes du trio texan de se reposer, pour mieux affronter des Warriors dont le rythme cardiaque approche plus celui de Draymond Green que Nando de Colo. Classique.

> Du côté d’Oakland, dire que leur premier tour était difficile est le moins que l’on puisse dire. Face à des Nuggets ultra-physiques et athlétiques, les hommes de Mark Jackson ont dû utiliser toutes les techniques possibles et imaginables afin de se débarrasser de ce bon vieux George Karl. Attrapage de gorge, coups de coudes vicieux, déclarations choquantes en conférence de presse et trashtalking jusqu’à pas d’heure : tout moyen était bon pour passer en demi et c’est dans une folie pure que les Dubs se sont qualifiés face à leur public 4 victoires à 2. On reste cependant inquiet pour eux quand on voit le traitement que Curry, Lee, Jack et Bogut ont reçu, avant d’affronter une équipe des Spurs qui connaît toutes les ficelles du métier.

La série en saison régulière

> 18 Janvier 2013 : 95 à 88 pour les Spurs.
Orphelins de Stephen Curry, les Warriors se sont battu jusqu’au bout mais n’ont rien pu faire face au duo Duncan – Parker qui combine 49 points, 12 rebonds et 10 passes sans forcer sur le temps de jeu. Une belle démonstration collective, qui a cependant montré que les Dubs ne tournaient pas uniquement autour de leur meneur de jeu.

> 22 Février 2013 : 107 à 101 pour les Warriors.
Premier match avec les nouveaux maillots à manches courtes et apparemment porte-bonheur pour Jarrett Jack qui sort le match de sa saison (30 points et 10 passes en sortie de banc). Un magnifique match jusqu’en prolongation alors que les visiteurs menaient pendant 42 minutes : victoire en antenne nationale et face à des Spurs lessivés de la veille aux Clippers.

> 20 Mars 2013 : 104 à 93 pour les Spurs.
C’est Tony Parker qui loupe ce match, et Tiaggo Splitter qui prend le relai : 17 points et 7 rebonds pour le brésilien qui fait un énorme boulot avec Duncan sous les panneaux, malgré le beau match de Steph Curry (24 points dans toutes les positions comme dirait Katsumi). Les Spurs emportent ainsi leur 29ème victoire d’affilé à la maison face aux Warriors, record encore en cours.

> 15 Avril 2013 : 116 à 106 pour les Warriors.
Match de fin de saison donc match amical, sans Tony Parker ni Tim Duncan, Kawhi Leonard ou Andrew Bogut, Manu Ginobili et David Stern. Ce qui permet à Curry de prendre feu (35 points) et égaliser la série en saison à 2 victoires dans chaque camp. Grosse défense dans le Texas, grosse attaque en Californie.

Ils sont recherchés par la police

Casier judiciaire : harcèlement sur pivot californien, vandalisme dans la raquette, complot et contrebande en défense, homicide involontaire sur intérieur espagnol, terrorisme à domicile comme à l’extérieur et rafle en bande armée au Staples Center.
Statistiques enregistrées : 17.5 points à 52% au tir, 7.5 rebonds, 1.5 passes, 1.5 interceptions, 1.0 contre.

Casier judiciaire : viol sur mineur du Colorado, fusillades répétées dans les régions d’Oakland, trafic d’arme illégal, incendie volontaire dans des lieux publics, incitation à la haine et usurpation d’identité avec Reggie Miller.
Statistiques enregistrées : 24.3 points à 47% au tir, 4.3 rebonds, 9.3 passes, 2.2 interceptions, 44% à distance.

 

La match-up qui donnera le ton : Jack Vs Ginobili

Deux des meilleurs Sixièmes Hommes de la Ligue s’affronteront ce soir dans l’espoir de prouver à l’autre qui est le patron du second unit. L’expérience de l’argentin affrontera le culot du meneur des Dubs qui s’est régalé au premier tour face aux Nuggets. Il semblerait que Manu retrouve petit à petit sa forme olympique après avoir été longtemps gêné par une cuisse douloureuse, et cela se sentira dès ce soir sur création en pick-and-roll. Jack est du genre à mener ses troupes dans les moments de doute, et il pourrait vite créer la panique chez les locaux si son tir extérieur est au point.

Citations et blessures : aperçu en coulisses.

> Les Warriors récupèrent un David Lee en demi-teinte depuis quelques jours, après s’être bien amoché à la hanche. L’intérieur All Star aura fort à faire avec les Spurs, mais en même temps son adversaire présumé devait être Tiago Splitter qui s’est bien tourné la cheville face aux Lakers. Bien que les deux duels les plus importants semblent être Bogut-Duncan et Parker-Curry, il faudra garder un oeil sur ces deux hommes qui pourraient faire vite basculer la série.

« Tout le monde veut savoir bien tirer. Mais quand on le regarde jouer, avec son visage de nouveau-né, on ne dirait pas mais c’est un tueur et il joue avec classe. Je pense qu’au final les gens doivent se dire que s’ils pouvaient choisir, leur enfant serait comme Stephen Curry. » Mark Jackson, coach fier des Warriors.

« Je ne me préoccupe pas trop de ce que les gens attendent de moi. Je me fixe une barre assez haute concernant mes progrès et mes objectifs, et tout ce qui m’importe c’est de l’atteindre en travaillant dur chaque jour. » Bienvenue dans la tête de Kawhi Leonard.

Le pronostic de la rédaction : 4-1 pour les Spurs

Si on ne se prononcera pas vraiment pour ce soir, le Game 1 représentant souvent un tour de chauffe pour mieux connaitre son adversaire et ses tendances, il semblerait que sur la durée les Spurs devraient montrer l’étendue de leurs automatismes et expériences nationales comme internationales en donnant une bonne leçon aux Dubs. Il n’y aura pas de quoi rougir pour cette fabuleuse équipe dont l’avenir semble brillantissime, mais cette année le bac à sable est réservé par les adultes, et jusqu’à preuve du contraire personne n’est aussi expérimenté que le Big Three du Texas.

1 Comment

1 Comment

  1. @TrashTalk_fr

    6 mai 2013 à 14 h 16 min at 14 h 16 min

    [Preview] Game 1 : Warriors contre Spurs, Champagne contre Beaujolais http://t.co/Kh0aYxcs4M

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top