Rookie Rankings

La course au Rookie de l’année 2022-23 : Paolo Banchero toujours délégué, Bennedict Mathurin toujours suppléant

Paolo Banchero 30 janvier 2023

Il joue dans Hartley cœurs à vif lui non ?

Source image : YouTube

La NBA ne serait pas ce qu’elle est sans toutes ces stats, sans tous ces trophées de fin de saison. En ce qui concerne celui de ROY ? De Rookie Of the Year ? De meilleur joueur de première année ? Disons qu’il est parfois (souvent) le préambule à une carrière en or. Chamberlain, Jabbar, Jordan, O’Neal etc, Ja Morant ou Luka Doncic pour les plus récents, bref peu de trompettes dans le lot vous l’avez compris. Cette année ? La promo est assez folle et un buffle américano-italien mène toujours la troupe.

(Stats arrêtées au 30 janvier)

#10 Shaedon Sharpe

Il a du mal à exister autrement que par ses arabesques aériennes, les Blazers ne sont pas vraiment des candidats au titre et on était à deux doigts de lui préférer un Andrew Nembhard, mais Shaedon Sharpe nous a déjà mis 32 fois et demi en PLS cette saison et on va regarder le Slam Dunk Contest quasiment uniquement pour lui. Par contre, 25 assists en 50 matchs il faudra bientôt qu’on en parle.

Stats 2022-23 : 7,6 points à 47%3 au tir dont 33,9% à 3-points et 64,3% aux lancers, 2,4 rebonds, 0,5 passe, 0,4 steal et 0,2 contre en 19,8 minutes

#9 A.J. Griffin

Déso la fanbase, mais ce mois-ci AJ n’a pas inscrit le moindre buzzer beater. Par contre, ce qu’on peut noter c’est que malgré la saison un peu incompréhensible des Hawks, le jeune homme fait déjà partie des hommes de base de la franchise. Le 50/40/90 n’est pas loin, le volume n’est évidemment pas ouf mais ça en dit long sur la propreté du garçon.

Stats 2022-23 : 9,7 points à 48,7% au tir dont 40,1% du parking et 90,9% aux lancers, 2,2 rebonds, 1 passe, 0,8 steal et 0,1 contre en 20,8 minutes

#8 Jabari Smith Jr.

JBJ glisse tout doucement dans notre ranking et ce pour plusieurs raisons. 1) son potentiel nous semble tellement plus intéressant que ce qu’il nous montre et c’est emmerdant, 2) frère tu shootes trop alors qu’on sait que près du panier t’es un crack et 3) pfiou, les Rockets. Un 3 pas vraiment développé mais ici on parle plutôt individualités, et niveau individuel et instant T, oui, au moins sept rookies nous enjaillent plus que le n°3 de la dernière draft.

Stats 2022-23 : 11,9 points à 38,7% au tir dont 30,1% du parking et 77,8% aux lancers, 7 rebonds, 1 passe, 0,6 steal et 1 contre en 29,6 minutes

#7 Jeremy Sochan

Discret au départ puis très vite intégré à plein-temps et à plein régime au projet tanking intelligent des Spurs, un terme à mettre en balance avec le tanking “pour tanker” de leurs voisins texans, mais on arrêt parce qu’on va dire qu’on s’acharne. Jeremy Sochan ? Un incroyable bonhomme, voué à devenir l’un des chouchous de Fort Alamo s’il ne l’est pas déjà. Intensité et hustle ne sont pas (plus) ses seules compétences et voilà que le Djé se met à faire de petits cartons offensifs, faudra pas vous étonner quand vous verrez des maillots floqués à son nom et des teintures roses et vertes sur tous les playgrounds.

Stats 2022-23 : 10 points à 45,9% au tir dont 26,9% du parking et 67,9% aux lancers, 5 rebonds, 2,5 passes, 0,8 steal et 0,4 contre en 26,2 minutes

#6 Walker Kessler

Petit aveu, lors du brainstorming lié à ce ranking, votre rédacteur préféré avait carrément calé Kessler sur le podium. Allons donc. Il faut dire qu’un grand pivot en apparence discret et qui se démarque surtout par sa défense… ça lui cause. Bref, on parle du pivot titulaire de l’une des belles story de la saison (Utah), qui tourne à plus de 2 bâches par match pour sa première saison et que pas mal de pivots redoutent déjà de jouer alors qu’il n’est qu’un rookie. La seule raison de ne pas le voir plus haut ? Disons qu’il a commencé sa saison un peu plus tard que les autres puisqu’il était quasi inconnu au bataillon lors des premières semaines de la régulière. Mais au rythme où ça va, je vais pas tarder à militer pour une place dans les All-NBA teams.

Stats 2022-23 : 7,7 points à 71,5% au tir et 53,7% aux lancers, 7,3 rebonds, 0,3 passes, 0,8 steal et 2 contres en 20,2 minutes

#5 Jaden Ivey et Jalen Duren

On ne savait pas trop comment faire, on a décidé de mettre les deux zozos ensemble, c’est plus pratique et en même temps on fait ce qu’on veut. Pourquoi ensemble ? Car si Jaden Ivey semble plus talentueux et demeure plus responsabilisé, son collègue de la raquette fait déjà partie des plus grosses barbaques de la Ligue alors qu’il n’a que 19 ans. Quand on voit Duren on a envie d’oublier l’existence d’Isaiah Stewart, quand on voit Jaden on  a l’impression de voir Russell Westbrook à 20 piges, et fort heureusement finalement que ces deux petiots sont là car cette année à Detroit… euh, voir paragraphe des Rockets.

Stats 2022-23 de Jaden Ivey : 15,1 points à 41,3% au tir dont 32,1% du parking et 73% aux lancers, 4,1 rebonds, 4,5 passes, 1 steal et 0,3 contre en 30,2 minutes

Stats 2022-23 de Jalen Duren : 8,3 points à 65,4% au tir et 62,6% aux lancers, 8,6 rebonds, 1 passe, 0,7 steal et 0,6 contre en 24,5 minutes

#4 Jalen Williams

C’est quoi cette boule d’énergie xd mdr lol. Voilà à peu près le message qu’on envoie à notre pote Killian à chaque fois qu’on voit jouer JW. Déjà le meilleur Williams d’une équipe qui en compte pourtant trois, déjà meilleur que Bazley ne l’a jamais été, ça c’est gratos, et si vous matez OKC cette saison 1) vous avez du goût et 2) vous savez donc que le Thunder ne gagne pas des matchs uniquement grâce à Shai Gilgeous-Alexander et au sosie de Chuck de Gossip Girl. 12 pions tous les soirs et une vraie activité, quand t’as Lu Dort et lui sur le terrain t’as intérêt à être non-fumeur, et en attendant le MIP de SGA et l’arrivée de Chet Holmgren les (jeunes) fans d’OKC ont de quoi voir venir.

Stats 2022-23 : 11,9 points à 51,2% au tir dont 31,1% du parking et 74,1% aux lancers, 3,9 rebonds, 2,8 passes, 1,1 steal et 0,5 contre en 28,7 minutes

#3 Keegan Murray

Il joue comme un vétéran, comme un role player parfait, mais rajoutez à cela qu’il est peut-être à 10% de sa jauge et qu’il est le titulaire indiscutable de l’une des trois meilleures équipes de l’Ouest. On parle bien des Kings, mdr, et si les Kings vont justement si bien c’est aussi grâce à ce shooteur beaucoup trop propre pour que ce soit vrai. Un peu juste niveau stats pour aller chercher les deux de devant mais à dater d’aujourd’hui, si on devait mettre une piécette sur un mec capable d’être le facteur X d’une série de Playoffs dès le mois d’avril prochain, un seul joueur dans ce papier pourrait bien rentrer dans ce costume.

Stats 2022-23 : 12,3 points à 45,3% au tir dont 42,3% du parking et 80,7% aux lancers, 4,3 rebonds, 1 passe, 0,7 steal et 0,5 contre en 29,5 minutes

#2 Bennedict Mathurin

Il est tellement fort qu’il risque de terminer sur le podium de la course au ROY… et sur celui de la course au meilleur sixième homme. On a cru un moment à cause des absences que Rick Carlisle serait obligé de titulariser Benny mais fort heureusement on l’a très vite retrouvé en sortie de banc, et chaque soir son entrée en jeu en fin de premier quart fait partie des moments à ne pas rater. Prises de risques, leadership par les actes, ça va sur la ligne à foison, ça shoote, ça shoote et ça shoote même les yeux bandés, bref voilà l’une des raisons principales à la belle saison des Pacers. 18 points de moyenne dès sa saison 1 et y’a RIEN à redire, imaginez la carrière que ça peut donner pour l’arrière canadien.

Stats 2022-23 : 17,9 points à 42,6% au tir dont 32,3% du parking et 82,3% aux lancers, 4,2 rebonds, 1,4 passes, 0,6 steal et 0,1 contre en 28,6 minutes

#1 Paolo Banchero

Le roi de la promo, aucune discussion possible. Paolo domine depuis le Day 1, joue comme un mec de 30 piges et semble le faire en toute décontraction. En plus de ça le Magic fait kiffer et se bouffe toutes les grosses équipes de NBA sans mâcher, à tel point qu’on se demande 1) si Orlando tanke vraiment et 2) quel genre de séisme aurait lieu si on ajoutait Wembanyama au projet. Scoring, rebond, passes, constance, l’un des derniers à avoir été aussi fort si tôt s’appelle LeBron James, doit-on seulement en dire plus. Ah si, quelqu’un a son adresse pour qu’on lui envoie le trophée dès demain ?

Stats 2022-23 : 20,5 points à 43,1% au tir dont 30,6% du parking et 76,3% aux lancers, 6,3 rebonds, 3,7 passes, 1 steal et 0,5 contre en 33,6 minutes

Sources : basketreference et ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top