Hornets

LaMelo Ball est de retour ! Le petit génie a rejoué au basket, perf moyenne et défaite des Hornets mais ça on s’en fout

LaMelo Ball 13.11.22

J’ai perdu mais je m’en fous j’ai joué !

Source image : NBA League Pass

LaMelo Ball lance enfin sa saison. Victime d’une blessure en pré-saison, le plus jeune et le plus fort des frères Ball a retrouvé les parquets cette nuit à Miami. On l’a déjà vu meilleur ? Peu importe, la NBA se porte mieux lorsqu’il joue, les Hornets aussi, et surtout c’est bon pour les yeux.

Pour les stats de tous les autres joueurs, c’est par ici

Les fans des Hornets vont enfin avoir droit à leur dose de passes tout-terrain, de handle inarrêtable et de shoots du logo. Et nous aussi, tiens. D’autres joueurs de la Ligue le font hein, mais aucun ne le fait comme LaMelo Ball, et franchement ça faisait bien trop longtemps qu’on ne l’avait pas vu. Pas une seule fois cette saison d’ailleurs, puisqu’il vient de jouer son premier match.

La ligne de stat me direz-vous n’est pas exceptionnelle : 15 points, 6 rebonds 6 passes, c’est pas mal mais on a connu le deuxième meilleur Melo de l’histoire un peu plus inspiré. Surtout depuis le parking, qu’il va pouvoir reconstruire à base de briques bien solides : 1/9 dont le seul réussi dans le garbage time sans défenseur à moins de trois mètres, on voit la rouille d’ici. Mais qu’importe, réjouissons-nous de l’avoir revu. Ce frisson qui nous parcourt dès qu’il a le ballon, cette vitesse en transition, cette dégaine inimitable… On a bien retrouvé LaMelo Ball, ses passes aveugles et ses circus shots dignes des Harlem Globe Trotters. Et puis il a quand même marqué quelques paniers.

Et à part du plaisir ça va apporter quoi, concrètement, ce retour de LaMelo Ball ? Bon, vous êtes rabat-joie avec vos questions mais celle-ci peut se comprendre. Eh bien c’est simple, c’est quand même le meilleur joueur de la franchise et celle-ci ne va quand même pas super. Beaucoup de blessures, de l’extra-sportif qu’on préfèrerait éviter, et surtout des défaites en pagaille : onze pour seulement trois victoires, heureusement qu’il y a Victor Wembanyama en ligne de mire. On a fait venir Steve Nash pour quelques conseils, on imagine quand même que LaMelo Ball sera plus en mesure d’aider, car un meneur playmaker devrait faire la différence puisque Dennis Smith Jr. et Terry Rozier, qui se sont partagés le poste de meneur en l’absence de Lam, sont plus des scoreurs que des passeurs nés.

Bon, ça n’a pas suffi cette nuit et les Hornets ont même fait moins bien face au Heat que lors du match aller joué il y a deux jours. Il faut dire que Miami a élevé son niveau de jeu, notamment Max Strus, auteur de sa meilleur perf de la saison avec 31 points – à une unité de son career high – à 10/16 au shoot dont 8/14 de loin. Le Heat se rassure un peu et revient à hauteur de quelques concurrents à l’Est puisque ce matin les Nets, les Bulls et les Sixers ont tous un bilan de 6-7. La bataille fait rage, même si on l’imaginait un peu plus haut dans le classement. Les Hornets, eux, sont avant-derniers à l’Est, pas sûr qu’on gagnera beaucoup de match même avec LaMelo Ball, mais on devrait au moins se régaler à le voir jouer.

Préparez la télécommande, vous allez vouloir zapper un peu plus sur la chaîne qui passe les Hornets maintenant que LaMelo Ball est de retour. Il n’a pas été incroyable ce soir mais on espère et on imagine qu’après quelques matchs dans les pattes ça devrait mieux se passer. Pour lui comme pour Charlotte qui, on peut le dire, est en train de nous faire du tanking de très haut niveau, et on croit savoir pourquoi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top