Warriors

Stephen Curry parti pour battre son record de 3-points sur une saison ? Avec 53 banderilles en 10 matchs, le Chef démarre en tout cas très fort

402, voilà la barre à dépasser.

Source image : NBA League Pass

Auteur d’une nouvelle perf de folie face aux Kings la nuit dernière, Stephen Curry a lancé sa campagne 2022-23 comme il avait terminé la précédente : en boulet de canon. Le MVP des dernières Finales NBA est d’ailleurs tellement chaud qu’il vient déjà de poser les bases d’un nouveau record, record qui évidemment lui appartient déjà…

402.

C’est l’un des chiffres de référence quand on parle du 3-points en NBA. En 2015-16, lors de la saison magique des Warriors à 73 victoires, Stephen Curry est devenu le premier joueur de l’histoire de la Grande Ligue à dépasser la barre des 400 tirs primés marqués en une seule et même saison. Depuis, personne n’a vraiment réussi à s’en approcher (la seconde place appartient à James Harden avec 378), ni même Steph, la faute notamment aux différents bobos dont Curry a été victime et aux saisons raccourcies à cause d’un maudit virus. Mais ça pourrait bien changer cette année au vu du début de saison exceptionnel du Splash Brother.

Avec 53 tirs à 3-points marqués sur ses dix premiers matchs joués cette saison, Stephen Curry est effectivement parti pour menacer son propre record dans quelques mois. 53 en dix rencontres, c’est un de plus que lors du début de saison 2015-16 (52) et ça fait une moyenne de 5,3 par match (merci la calculette), une moyenne qui peut lui permettre d’atteindre les 403 tirs primés sur une saison s’il parvient à la tenir pendant 76 rencontres au total. On a envie d’y croire car on veut voir le meilleur shooteur all-time continuer de repousser toutes les limites du 3-points et ainsi marquer encore un peu plus l’histoire comme il a si souvent pu le faire ces dernières années.

Mais pour ça, il faut déjà éviter la case infirmerie, ce qui n’est pas forcément une certitude pour un joueur de 34 ans qui n’a pas atteint la barre des 70 rencontres jouées depuis la saison 2016-17. Comme l’indique ESPN Stats & Info, Curry était monté jusqu’à 59 3-points marqués en dix matchs en 2018-19 (record all-time), mais une blessure l’avait ensuite obligé à rater onze rencontres consécutives, tuant ainsi dans l’œuf sa course au record. On croise donc les doigts pour qu’il reste en bonne santé toute l’année. Ensuite, évidemment, faudra garder la main chaude le plus longtemps possible contrairement à la saison dernière, où Steph avait également lâché un début de saison calibre MVP avant d’enchaîner les trous d’air à cause notamment de la fatigue. Aussi exceptionnel soit-il, Curry a forcément le poids des années et des nombreuses campagnes de Playoffs qui commencent à peser, alors peut-être que le coach Steve Kerr devra lui donner des jours de repos par-ci par-là. Pour le garder au frais en vue de la défense du titre au printemps, c’est nickel, pour aller chercher un record un peu moins.

Le Baby Face peut-il rester sur son nuage pendant l’intégralité d’une régulière à 82 matchs comme ce fut le cas lors de cette folle campagne 2015-16 ? Au vu des galères des Warriors actuellement (4 victoires – 7 défaites), Curry a probablement d’autres priorités que de battre son propre record, mais le fait qu’il doive réaliser de gros cartons offensifs pour éviter que Golden State coule pourrait justement lui permettre de s’en approcher, voire même de le dépasser. 

Source stats : ESPN Stats & Info

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top