Hawks

Dejounte Murray s’est emparé de la clim du Madison : 36 points, 9 passes et 6 interceptions, les Knicks en ont marre des Hawks

Dejounte Murray 3 novembre 2022

Le franchise player des Hawks.

Source image : YouTube

Qui dit visite des Hawks au Madison Square Garden dit climatisation, et qui dit climatisation dit Trae Young, qui se rendit coupable jadis de quelques propagations d’angine dans les travées new-yorkaises. Cette nuit ? La clim a une fois de plus été activée par un joueur d’Atlanta, mais cette fois-ci c’est Dejounte Murray qui avait trouvé la notice.

Les stats maison de ce match à deux vitesses c’est juste ici

On attendait Trae Young qui s’essuie les tatanes sur un parquet transformé en paillasson pour l’occasion ? On préfère vous prévenir et notamment ceux qui l’avaient choisi en TTFL, le meneur au look de Chupa Chups tombée dans la niche du chien a déçu. Il a déçu car il a fini son premier quart-temps avec un incroyable 2/12 au tir, et il a déçu car il n’a joué quelques minutes en deuxième mi-temps après s’être ramassé le doigt boudiné de Julius Randle dans l’œil. Résultat des courses ? 17 points à 7/22, on a connu Ice Trae plus saignant au MSG.

Mais la vie ne se résume évidemment pas à l’hirsute All-Star et il y avait un match cette nuit, entre des Hawks qui font un peu illusion en ce début de saison (5-3 mais des victoires acquises contres des équipes de nullards) et des Knicks mi-figue mi-Brunson, pas ouf mais pas complètement cata non plus, ça c’est de l’analyse mon cher Jean-Mich.

Ce match ? Un match à deux vitesses. Dans un premier temps les locaux sont entreprenants et gênent les petits d’en face, et suite aux premières rotations c’est un ouragan qui s’abat sur les Hawks. Immanuel Quickley met du rythme et du coffre (16… rebonds pour lui cette nuit), Derrick Rose marque son entrée et Obi Toppin confirme son gros début de saison. Isaiah Hartenstein y va même de son shoot du corner et les Knicks vont alors prendre… 20 points d’écart, rien d’illogique d’ailleurs au vu de la différence d’intensité et de niveau sur ce premier tiers de match.

Sauf que les Knicks restent les Knicks, et que ce ne seraient pas les Knicks s’ils n’étaient pas capables de redevenir éclatés d’une seconde à l’autre. Ding-dong l’écart fond donc très vite, notamment car un homme vient de se transformer en Super Sayan. Dejounte Murray pour ne pas le nommer, qui va alors scorer une vingtaine de points avant la mi-temps, de loin comme de près, tout en proposant aux attaquants new-yorkais une défense tout à fait oppressante. Atlanta revient, Trae Young a remis quelques tirs et quelques pendules à l’heure, et après la mi-temps la tendance se confirme puisque les Hawks passent un 30-6 rédhibitoire à NYC en sortie de vestiaires. Dejounte Murray est intouchable, De’Andre Hunter s’amuse à zéro degré et en contre-attaque, le Madison sort les sifflets mais le Madison va avoir droit à son cadeau en voyant… Trae Young revenir sur le terrain pour les dernières minutes, un Trae Young paré d’une incroyable paire de lunettes de soudeur, une tête devenue un meme à la seconde où Trae est revenu sur le parquet.

36 points à 14/27 au tir dont 5/12 du parking, 3/3 aux lancers, 4 rebonds, 9 passes et 6 steals pour l’ancien joueur des Spurs, record en carrière à la clé. La démo est complète et la fin de match ne sera qu’un concours de briques, auquel Ice Trae prendra part histoire de parapher sa belle soirée. Au final on prend presque les mêmes et on recommence, avec un meneur de jeu qui salit les Knicks et qui repart du Madison avec la victoire. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top