Nets

Les Nets prennent leur revanche sur les Pacers : victoire de Brooklyn 116-109, la vie est plus belle sans Ben Simmons

Battus il y a deux jours au même endroit et face au même adversaire, les Brooklyn Nets ont renversé la situation cette nuit dans leur salle, 116-109. Sans Ben Simmons mais avec des grosses performances de Kevin Durant et Kyrie Irving, forcément, même si le collectif a lui aussi été bien meilleur.

Suivre ce lien pour être estomaqué devant le niveau de Kevin Durant

Les équipes disent souvent aimer rejouer très vite après une défaite. Pour ne pas avoir le temps de trop réfléchir, pour avoir une chance de rebondir dès que possible sans gamberger. En NBA ? Ça peut se faire en deux jours et face au même adversaire. Une aubaine pour les Nets, qui aveint bien besoin d’une victoire pour éviter de plonger encore un peu plus dans la crise. C’est donc chose faite avec un succès 116-109, et voilà Brooklyn qui met fin à une série de quatre défaites, beaucoup trop quand on prétend à une bonne place à l’Est. Une performance réussie grâce à un collectif retrouvé, avec une lichette de défense (merci Watanabe et Harris), de l’implication, de la concentration, et surtout, de la circulation de balle. Alléluia.

Mais la bête blessée n’est pas totalement guérie. Cette victoire a ainsi été difficile à valider, alors que le match aurait du être plié à la mi-temps : 15 points d’avance à la fin du premier quart, jusqu’à 24 dans le deuxième, on se disait que, vraiment, sans Ben Simmons la vie était plus simple. Le ballon bougeait mieux, personne n’avait peur d’aller au shoot, bref on ne jouait pas qu’à quatre en attaque et ça fait la différence. Mais voilà, les maux sont plus profonds que les problèmes d’un seul homme et les Nets ont bien faillir se faire doubler. D’abord juste avant la mi-temps, qu’ils ont rallié avec seulement huit points d’avance, puis dans le dernier quart, quand les Pacers ont égalisé à six minutes du terme. Mais les Nets ont deux monstres en leur sein et peuvent bien souvent compter sur eux. Kevin Durant à 36 points, 9 rebonds et 6 passes, Kyrie Irving avec 28 pions et un floater pour mettre le couvercle sur le match, le duo de choc a pris les choses en main dans le money time, il évite à Steve Nash un joli mal de crâne, et lui sauve même peut-être sa place sur le banc. Pour l’instant en tout cas.

Côté Pacers, on n’a donc pas réussi à reproduire la performance de samedi soir. La différence s’est faite sur les turnovers, puisque de 12 on est passé à 24, et sur l’adresse à 3-points : 50% dans la première manche, 27% dans la deuxième, et voilà donc où se trouve l’écart au scoring. Tout cela malgré un match XXL de Chris Duarte : 30 points à 10/15 au tir et 5/10 depuis le parking, sa meilleure perf en carrière, mais pas suffisant pour combler les manques et notamment la soirée moyenne d’un Tyrese Haliburton limité à 11 points. Une défaite qui n’enlève rien au bon début de saison dans l’Indiana, et  on rappelle de toute façon que le but sera très vite de perdre le plus possible, Victor, tout ça, tu connais.

Les Nets se sont donc ressaisi face aux Pacers, sans Ben Simmons. Une deuxième victoire de la saison qui va faire du bien et permettre à Kevin Durant et consorts d’être un peu plus sereins… et pourquoi pas de lancer une série ? Prochains matchs face aux Bulls, Wizards et Hornets, allez, soyons fous.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top