Los Angeles Clippers

Reggie Jackson sera le meneur titulaire des Clippers : John Wall sortira donc du banc, pour le plus grand malheur des second units adverses

john wall reggie jackson

Deux hommes pour une seule place, mais tout va bien se passer.

Source image : montage via YouTube

L’info est tombée hier juste avant le (Samuel) Gigot, on s’en doutait un peu mais c’est désormais quasi officiel : Reggie Jackson sera le meneur titulaire des Clippers en début de saison. La hiérarchie n’est donc pas bousculée, et Tyronn Lue dispose de toute façon d’un panel assez incroyable de rotations sur son backcourt, suffisant pour, on l’imagine, très bien dormir la nuit en ce moment.

Un an et demi désormais que Reggie Jackson a pris avec le sourire le rôle de meneur titulaire des Clippers, et ça ne devrait donc pas changer cette saison, du moins pas dès la reprise. L’arrivée de John Wall à Los Angeles a forcément offert quelques séances de réflexion au coach Tyronn Lue, notamment après une pré-saison qui a vu l’ancienne star des Wizards se montrer sous son meilleur jour, mais la décision a donc été prise de repartir avec les starters habituels pour faire du banc californien un merdier assez insoluble pour les défenses adverses. L’an passé Reggie avait validé sa renaissance en tournant à 16,8 points et 4,8 passes par match, après des Playoffs 2021 monstrueux, et cette saison la présence cumulée de Paul George et Kawhi Leonard devrait le délester de pas mal de responsabilités, de quoi faire de lui une menace encore plus intéressante sans ballon, alors qu’il était la saison dernière l’un des (le ?) principaux ball handlers de l’équipe.


Un cinq de départ qui pourrait donc ressembler à ceci : Reggie Jackson, Paul George, Kawhi Leonard, Ivica Zubac, Marcus Morris, c’est grand mais c’est surtout diablement expérimenté, alors qu’on retrouvera du coup sur le banc des leaders comme John Wall, Robert Covington ou Nicolas Batum, ainsi que des piles offensives comme Luke Kennard, Terance Mann ou, surtout, un Norman Powell qui a – déjà – une bonne gueule de futur 6MOY. John Wall et Norman Powell qui attaquent les second units ça promet, et quoiqu’il arrive les Clippers se positionnent avant même le début de saison comme un épouvantail à l’Ouest, capables de proposer à n’importe quel moment du match une lineup dominante.

Prime à l’expérience et à l’alchimie déjà existante donc, mais le banc des Voiliers proposera donc une folie peut-être sans pareil tout au long de la saison. Un Reggie Jackson tout seul à 3-points dans les premiers quarts et un John Wall en mode kit mains libres pour le relayer ? Attention les yeux, attention les défenses.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top