Celtics

Malcolm Brogdon sortira du banc à Boston : objectif… le trophée de meilleur sixième homme avec les Celtics ?

Malcolm Brogdon 14.10.22

Fais pas la gueule, Malcolm, tu savais dans quoi tu t’engageais.

Source image : Youtube

Malcolm Brogdon débarque à Boston, et il va y découvrir un nouveau rôle : celui de sixième homme, qui sortira du banc pour apporter ses qualités offensives et défensives. S’il arrive à s’y faire, peut-il viser le titre de 6MOY cette saison ?

Drafté par les Milwaukee Bucks en 2016, à 24 ans et la 36ème place, on ne peut pas dire que Malcolm Brogdon ait été le plus grand prospect de l’histoire, même si certains le voyaient déjà plus haut en raison de ses quatre solides saisons passées en NCAA. Eh bien ceux-là avaient raison, car MB a su s’imposer dès le début de sa carrière dans le Wisconsin, aux postes 1 et 2, et a même été élu Rookie of the Year en 2017. Deux ans plus tard, rebelote, il est récupéré par les Indiana Pacers et se rend rapidement indispensable en tant que meneur titulaire. 15,5 points, 4,2 rebonds, 4,8 passes en 30 minutes de moyenne en carrière, c’est honnête et même plus que ça.

Si bien que les Boston Celtics ont décidé de miser beaucoup sur lui cet été pour franchir un pallier un échange contre Daniel Theis, Aaron Nesmith, Malik Fitts, Juwan Morgan, Nik Stauskas, un pick de premier tour de la prochaine draft plus cent balles et un Mars, on a mis le paquet côté Brad Stevens. Mais on pouvait se poser des questions sur son intégration : depuis sa troisième saison NBA, il n’a connu que la titularisation, sans exception, dans tous les matchs qu’il a joué. Sauf qu’à Boston le meneur titulaire s’appelle Marcus Smart et qu’il ne laissera pas sa place. Mais Malcolm Brogdon en était conscient avant d’arriver.

“Brad Stevens m’a proposé de venir à Boston et d’adopter le rôle de sixième homme. Si je voulais jouer pour les Celtics, c’était un rôle que je devais accepter. J’ai déjà gagné beaucoup d’argent. Je suis prêt à faire n’importe quel sacrifice pour retrouver une position dans laquelle je peux gagner.” – Malcolm Brogdon

Ce rôle de sixième homme pourrait très bien lui convenir, et peut-être mieux qu’on n’aurait pu le penser. Malcolm Brogdon est avant toute chose un excellent scoreur : 15,5 points de moyenne sur sa carrière, et surtout 18 sur ses trois dernières saisons dans l’Indiana. Il est également un playmaker, capable d’organiser le jeu, de trouver ses coéquipiers et d’inventer des passes dans n’importe quelle situation. De plus, le natif de Norcross, Georgia, USA, à dire avec l’accent du sud des États-Unis, est un excellent défenseur au périmètre, qui peut stopper les attaquants adverses dans n’importe quelle position extérieure. Un joueur complet et polyvalent donc, ce qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur pour la course au 6MOY en cas de bonnes stats. Il sera en tout cas le leader de la second unit des Celtics, d’un côté comme de l’autre du terrain. Souvent, le sixième homme est cantonné à un rôle de scoreur qu’on laisse sur le parquet en fin de match dans le fameux closing five, mais son talent défensif peut donc permettre à Malcolm Brogdon d’avoir l’avantage sur ses concurrents au moment où les votants mettront leur enveloppe dans l’urne.

Le débat a déjà commencé, et les prétendants sont bien sûr nombreux. Selon les sites de paris sportifs, qui mettent en place les chances des uns et des autres de remporter le trophée, le favori pour cette course au 6MOY cette année est le Warrior Jordan Poole. Le suivant dans la liste est un certain Tyler Herro, lauréat la saison passée. Mais les dernières rumeurs racontent qu’il sera titulaire cette saison, et c’est alors plus difficile d’un coup de remporter un trophée réservé aux joueurs de banc, forcément. Malcolm Brogdon, lui, oscille entre la troisième et la quatrième place, à égalité avec Christian Wood. Ce dernier, fraîchement débarqué à Dallas, va devoir exister dans une équipe menée par Luka Dončić, qui ne laissera sûrement que quelques miettes. Enfin, Jordan Clarkson semble également un candidat crédible, mais être élu 6MOY dans une équipe qui gagne 12 matchs sur la saison, bonne chance à lui.

Malcolm Brogdon est un vrai candidat au titre de 6MOY pour la saison 2022-23. Débarqué à Boston précisément pour jouer le rôle de sixième homme de luxe, il y a fort à parier qu’il va s’y retrouver grâce à son scoring et à sa polyvalence défensive. Est-ce qu’on mettrait pas une petite pièce sur lui, finalement ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top