Grizzlies

Les salaires des Memphis Grizzlies – saison NBA 2022-23 : RAS, le terrain est prêt pour envoyer les millions à Ja Morant

Salaires Memphis Grizzlies

Ja volera-t-il toujours aussi haut avec les poches pleines ?

source : MONTAGE VIA CC0 PUBLIC DOMAIN VIA WWW.PUBLICDOMAINPICTURES.NET

Une bonne saison en NBA, cela ne se passe pas que sur le terrain. Cela se passe aussi côté finances ! La gestion de la banque est fondamentale pour toute équipe de NBA, il est donc l’heure de se pencher sur les salaires des Memphis Grizzlies pour la saison 2022-23.

# Pour tout comprendre sur les salaires NBA :

LES SALAIRES 2022-23 DES MEMPHIS GRIZZLIES

salaires Grizzlies

RFA = AGENT LIBRE RESTREINT UFA = AGENT LIBRE NON-RESTREINT

Situation financière par rapport au salary cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 150 267 000$ cette année
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 123 655 000$ cette année

Avec 123,408,922$ engagés contractuellement cette année, les Grizzlies sont largement dans les clous et préparent gentiment le terrain pour les années à venir et les gros contrats qu’il faudra donner à leurs stars.

Rien de bien fou à signaler du côté des Grizz’ si ce n’est que Desmond Bane gagne… 7 fois moins que… Tyus Jones. Bane est encore sous contrat rookie alors rien d’anormal, mais ça fait toujours marrer de voir que des gars sont monstrueux en Playoffs et touchent des salaires ridicules (toutes proportions gardées) par rapport à d’autres joueurs de l’équipe. Côté Grizzlies, on prépare clairement le terrain pour pouvoir envoyer des gros sous à Ja dès l’année prochaine et potentiellement à d’autres comme Xavier Tillman, Ziaire Williams ou Dillon Brooks, qui n’est finalement plus si jeune que ça mais qui s’est complètement inscrit dans le projet de Memphis après y avoir passé toute sa carrière.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison 2023-24 : 8

  • Ja Morant
  • Jaren Jackson Jr
  • Steven Adams
  • Tyus Jones
  • Jake LaRavia
  • David Roddy
  • John Konchar
  • Kennedy Chandler

Les leaders de l’équipe sont installés à Memphis pour le long terme (jusqu’en 2026 pour JJJ et jusqu’en 2028 pour Ja) mais il va falloir que le front office se penche sur les dossiers des seconds couteaux sans trop tarder car pas mal des soldats des derniers Playoffs sont en fin de contrat cet été et les gros ours on plutôt intérêts à les garder sous leurs poils encore quelques années pour exploiter à fond leurs potentiels. Steven Adams et Tyus Jones sont les deux vétérans de l’équipe qui sont là encore au moins deux ans, mais ça ne suffit pas à assurer une sérénité suffisante pour les années à venir. Disons que le principal a été réglé mais qu’il faut maintenant s’occuper de l’habillage.

Trois joueurs à surveiller cette saison :

  • Dillon Brooks :

L’arrière des Grizzlies sera libre à la fin de la saison 2022-23 et malgré un super apport statistique et dans l’âme de l’équipe, on se demande si Memphis va le re-signer au prix qu’il le souhaite. Auteur de 18,4 points par match, Brooks va sûrement demander un gros contrat alors qu’il approche les 27 ans et ce sera intéressant de voir la saison qu’il va produire. On sait que tous les joueurs en fin de contrat se surpassent mais là on parle d’un bon croqueur alors il faudra s’attendre à le voir envoyer quelques cartons mais aussi quelques parpaings. Il a été important dans le « Trust the Process » version Grizzlies et on imagine que le front office souhaite le conserver, mais à quel prix ?

  • Danny Green

Le vétéran sera lui aussi libre cet été après ce qui aura été sa quatorzième saison NBA. Arrivé à Memphis en juin dernier dans un échange contre DeAnthony Melton, on a aucun doute quant à son intégration dans cette équipe physique, avec son profil de 3&D par excellence. Seulement voilà, Danny a déjà 35 ans, il est plus proche de la fin que du début en NBA et ce sera intéressant de voir comment il sort de cette saison, et quelle sera la suite pour lui si sur le plan statistique il n’arrive plus à mettre un paneton. Les Grizzlies sont sa sixième équipe en carrière, sa cinquième sur les six dernières saisons.

  • Killian Tillie

L’ancien Frenchie des Bulldogs attaque sa troisième saison chez les pros et les Grizzlies auront la possibilité de lever la clause ou non en 2023. Killian n’est apparu qu’à 54 reprises sur un parquet NBA en 2 saisons pour 3,2 points et 1,6 rebond et il faudra qu’il se montre davantage – même si le temps de jeu qui lui est accordé n’y est pas vraiment propice – pour rester dans les plans de Memphis et pour que le front office décide ainsi de le conserver. À 24 ans, le benjamin de la fratrie Tillie n’a pas montré l’étendue de son potentiel et on imagine qu’il a encore plein de choses à prouver dans la Grande Ligue avant de tenter une quelconque autre aventure, mais c’est peut-être ce qu’il préfèrera : du temps de jeu dans une Ligue plus accessible que la NBA.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top