Raptors

Salaires des Toronto Raptors – saison NBA 2022-23 : tout ça est fort bien équilibré, le Canada est terre de stabilité

Salaires Toronto Raptors pari

On gère bien son porte-monnaie à Toronto.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Une bonne saison en NBA, cela ne se passe pas que sur le terrain. Cela se passe aussi côté finances ! La gestion de la banque est fondamentale pour toute équipe de NBA, il est donc l’heure de se pencher sur les salaires des Toronto Raptors pour la saison 2022-23.

# Pour tout comprendre sur les salaires NBA :

LES SALAIRES 2022-23 DES TORONTO RAPTORS

Salaires Raptors

UFA : agent libre non restreint
RFA : agent libre restreint

Situation financière par rapport au salary cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 150 267 000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 123 655 000$ cette année.

Avec 149,223,518 $ engagés contractuellement sur cette saison 2022-23, les Toronto Raptors sont juste sous le seuil de la Luxury Tax.

La masse salariale des Toronto Raptors est plutôt très bien gérée. Le meilleur joueur de l’équipe, à savoir Christian Koloko Pascal Siakam, touche le plus gros pactole à hauteur de 35 millions de dollars sur la saison. Derrière, les trois autres joueurs les plus efficaces le suivent au classement. Enfin, peut-être pas vraiment puisqu’avoir un rookie à ce niveau-là dans son roster, ça aide : Scottie Barnes ne touche que 7,6 millions sur l’année, pour un mec qui vient d’être élu Rookie of the Year c’est peu et ça permet d’avoir du cap space disponible pour les Raptors.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison 2023-24 : 5

  • Pascal Siakam
  • O.J. Anunoby
  • Chris Boucher
  • Khem Birch
  • Christian Koloko

Deux starters, Pascal Siakam et O.G. Anunoby, deux back-ups et un draftee. Siakam est le leader de cette équipe, il a déclaré vouloir être un des cinq meilleurs joueurs de la Ligue et il est logiquement là pour le long terme, même si son contrat arrive à expiration en 2024. Même chose pour Anunoby et Chris Boucher, qu’on n’imagine pas quitter le Canada avant un petit bout de temps. Pour ce qui est des contrats non garantis, il s’agit principalement de player options, et notamment celles de Fred van Fleet et Gary Trent Jr, deux titulaires assurés cette saison.

Trois joueurs à surveiller cette saison :

  • Gary Trent Jr.

Arrivé en mars 2021 à Toronto, Gary Trent Jr. s’est imposé comme une pièce essentielle de la franchise canadienne. 84 matchs sur 87 en tant que titulaire, 17 points de moyenne en 34 minutes, c’est bien mieux qu’à Portland et sa grosse défense lui assure également une place de starter au sein du backcourt des Raptors. En fin de saison, il aura la possibilité d’exercer sa player option pour 1,2 million de dollars de plus. Mais il pourrait espérer mieux et décider d’aller voir ce qu’il se trame du côté de la Free Agency. On parle notamment de deux franchises intéressées : les Lakers, qui ont déjà essayé de le signer et qui ont besoin d’un scoreur extérieur, et les Wolves, tout simplement parce qu’il est né dans la banlieue de Minneapolis. Cela dépendra aussi de ce que la franchise donne avec l’arrivée de Rudy Gobert.

  • Thaddeus Young

Le vétéran Thaddeus Young a connu une longue et belle carrière en NBA. À 34 ans, il en voit désormais le bout et on imagine qu’il pourrait prendre sa retraite à tout moment. Il entre dans sa dernière année de contrat garanti, et pourrait se faire couper par les Raptors en fin de saison, ce qui libérerait tout de même 6 millions de dollars de cap space. Mais même à son âge, il est capable d’apporter un plus à n’importe quelle équipe. Pour ses 26 premiers matchs avec Toronto, il a inscrit 6,3 points et pris 4,4 rebonds en moyenne, tout cela en 18 minutes de jeu. Un apport non-négligeable donc, que le GM Bobby Webster pourrait vouloir récompenser d’une dernière année de contrat. Pour cela, Thaddeus Young va devoir confirmer sur une saison complète. On verra s’il en est capable.

  • Precious Achiuwa

En voilà un qui n’est par contre pas près de voir la fin de sa carrière NBA, du moins on l’espère pour lui. Precious Achiuwa entre dans sa troisième saison, et les Raptors ont une team option sur son contrat en 2023. Les données sont donc assez simples pour lui : continuer de progresser pour montrer qu’il vaut les 4,3 millions de dollars qu’il pourrait gagner à partir de l’année prochaine. Auteur de 5 points de moyenne pour sa saison rookie à Miami, il a été transféré à Toronto et a montré qu’on pouvait compter sur lui : 9 points et 6,5 rebonds en 23 minutes (soit presque deux fois plus que la saison précédente), et surtout 28 rencontres débutées pour palier l’absence de Pascal Siakam en début de saison. Il va donc vouloir continuer sur cette voie pour convaincre sa franchise de lui donner sa chance à l’avenir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top