Raptors

Les 5 grandes questions des Toronto Raptors sur la saison NBA 2022-23 : Nick Nurse va-t-il continuer à faire du Tom Thibodeau ?

Nick Nurse 29 juillet 2022

5 joueurs dans le Top 20 des joueurs les plus utilisés l’an passé, ça fait un peu beaucoup nan ?

Source image : YouTube

Chaque saison NBA apporte son lot d’interrogations et d’intrigues. C’est tout le temps la même chose, à quelques jours de la reprise. Quel joueur va performer ? Quel coach sera viré ? Qui suis-je ? Dans quelle étagère ? Où courge ? Pour chacune des 30 franchises, nous avons sélectionné les 5 grandes questions édition 2022-23, et le siège du jour est attribué aux Toronto Raptors.

Quel 5 majeur pour Nick Nurse ?

Fred VanVleet, Pascal Siakam, Scottie Barnes, OG Anunoby et ? Si on connaît quatre des cinq joueurs qui commenceront les matchs du côté de Toronto cette saison, une incertitude continue de régner pour le dernier spot. Est-ce que Nick Nurse privilégiera l’extérieur Gary Trent Jr. (38% à 3-points l’an dernier, 3 tirs primés réussis par match), titulaire à pratiquement tous les matchs la saison passée et dans le cinq lors de la première rencontre de pré-saison ? Ou mettra-t-il GTJ dans un rôle de sixième homme pour privilégier un intérieur comme Precious Achiuwa voire Khem Birch histoire d’occuper un peu plus raquette ? Pour le moment rien ne semble encore décidé et les deux semaines à venir devraient donc déterminer vers quelle direction se tournera Nick Nurse pour le début de saison régulière.

Scottie Barnes va-t-il prendre les rênes de cette équipe ? 

Quand on voit la saison rookie du bonhomme et son immense potentiel, il ne fait aucun doute que Scottie Barnes prendra un jour les commandes des Raptors. Mais est-ce que ça peut déjà être pour… cette année ? Cela peut paraître un peu prématuré dit comme ça, d’autant plus que Fred VanVleet sort d’une première participation au All-Star Game et que Pascal Siakam a été nommé dans la All-NBA Third Team de la saison 2021-22. Cependant on n’attendait pas forcément non plus Scottie à un tel niveau pour sa toute première campagne chez les grands (15,3 points, 7,5 rebonds, 3,5 passes, 49% au tir, et un titre de Rookie de l’Année devant Evan Mobley, Cade Cunningham et Cie), alors on ne serait pas surpris qu’il franchisse tout de suite un nouveau gros cap en tant que sophomore. Et quand un Rookie de l’Année de son niveau franchit un nouveau gros cap dès sa deuxième saison, ça peut rabattre quelques cartes en matière de hiérarchie.

Quel nouveau jeune du centre de formation peut cartonner ?

Au fil des années, les Raptors sont devenus des grands spécialistes en matière de développement de produits maison. Siakam, VanVleet, Anunoby… tous ces gars-là ont véritablement été formés à Toronto jusqu’à devenir progressivement des pièces essentielles du collectif canadien. Quel nouveau jeune Nick Nurse va-t-il sortir de son chapeau cette saison ? En tout cas les candidats ne manquent pas : Justin Champagnie, Dalano Banton et le rookie Christian Koloko ont tous moins de 23 ans et voudront tenter de se faire une petite place chez les Dinos, tout comme le fils de Ron Harper qui vient de débarquer à travers un two-way contract après avoir été délaissé lors de la dernière Draft. On surveillera évidemment aussi Malachi Flynn et Precious Achiuwa, qui sont un peu plus avancés dans leur carrière (deux années d’expérience) mais qui ont pas mal de choses à prouver.

Top 6 ou Top 8 à l’Est ces Raptors ?

Personne n’attendait Toronto à la cinquième place de l’Est la saison dernière. Les Raptors ont non seulement surpris leur monde avec 48 victoires sous l’impulsion de Siakam, Barnes et VanVleet mais ont également profité des campagnes décevantes de plusieurs équipes comme Brooklyn et Atlanta pour s’incruster dans le haut du tableau. Peuvent-ils refaire le coup cette année ? On a envie de répondre oui sachant que les Dinos ont joué la carte de la continuité cet été et que la progression de Scottie Barnes pourrait permettre à Toronto d’être encore meilleur. Cependant, la concurrence semble aujourd’hui bien plus forte à l’Est : les Bucks, les Sixers, les Celtics et le Heat sont une nouvelle fois attendus dans le haut du tableau, les Cavaliers viennent de recruter Donovan Mitchell, les Hawks ont fait venir Dejounte Murray, et les Nets ont le talent pour jouer le titre si leur roster n’explose pas avant. Ça en fait du monde, et on n’a même pas parlé d’une équipe comme les Bulls qui voudra aussi avoir son mot à dire.

Le temps de jeu sera-t-il calqué sur le modèle de 2022 pour les titulaires ?

La saison dernière, dans l’ensemble de la NBA, seulement 21 joueurs ont joué minimum 35 minutes par soir. Parmi ces 21, cinq proviennent de Toronto : Pascal Siakam et Fred VanVleet dominent largement ce classement avec 38 minutes de moyenne sur l’ensemble de la régulière, tandis qu’OG Anunoby (36), Scottie Barnes (35,4) et Gary Trent Jr. (35) arrivent quelques spots plus tard. Pas besoin de vous faire un dessin, le coach Nick Nurse a beaucoup tiré sur les titulaires la saison dernière pour maximiser les résultats de son équipe, qui est logiquement arrivée en Playoffs en tirant la langue. Rebelote cette saison ? On imagine que le coach des Dinos tentera de trouver un meilleur équilibre. Nurse a d’ailleurs déjà annoncé au Media Day que son meneur VanVleet jouera moins cette année, ses minutes pouvant potentiellement être compensées par un Scottie Barnes jouant parfois au poste 1. L’arrivée de joueurs comme Otto Porter Jr. et Juancho Hernangomez dans la second unit pourraient également aider en ce sens.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top