Los Angeles Clippers

Steve Ballmer plus riche proprio sportif des États-Unis : 83 milliards de dollars sous l’oreiller, dommage que les titres ne s’achètent pas

Steve Ballmer clippers 31 décembre 2020

Les Clippers à l’abri.

Source image : YouTube

« Ouai les gars, y’a Steve Ballmer qui est devenu le proprio le plus riche des États-Unis, on a une rubrique “économie” ? ». Pas besoin de piger pour BFM ou La Tribune pour relayer la nouvelle : cela fait maintenant huit ans que Steve Ballmer, le propriétaire des Los Angeles Clippers et l’un des plus médiatisées en NBA, est n°1 dans son domaine sur le sol américain, tous sports confondus.  

Money, money, moneyMust be funnyIn the rich man’s worldMoney, money, moneyAlways sunnyIn the rich man’s world

Comment dit-on « Les Clippers vont mieux qu’il y a dix piges » en californien ? C’est un secret de polichinelle, depuis le rachat de la franchise par Steve Ballmer, ex PDG de Microsoft, l’institution voisine des Lakers perçoit enfin la lumière de l’indépendance. La construction de l’« Intuit Dome » dans la commune d’Inglewood avance. Cette nouvelle salle de 18 000 places annoncée « à la pointe de la technologie » sera normalement livrée pour la saison 2024-25. Le genre de projet dont les fans des Clippers n’osaient pas rêver avant l’arrivée de Ballmer à la tête de la franchise. Ce mardi, Forbes a publié son classement annuel des propriétaires les plus riches dans le sport américain : Steve Ballmer conserve son trône pour la huitième année consécutive. Sa fortune, estimée à 83 milliards de dollars, fait de lui le n°1 d’un top 10 dans lequel Robert Pera des Grizzlies (4e avec 17.6 milliards de dollars) et Dan Gilbert des Cavaliers (6e avec 17.3 milliards de dollars) trouvent logiquement leurs spots.

Réaction pleine de hustle, flippante ou à montrer à la DEA, c’est au choix, mais il est difficile de retirer à Steve Ballmer son enthousiasme naturel. La suite du classement ? À la 2e place, Rob Walton des Denver Broncos (NFL) avec une fortune estimée à 56.7 milliards de dollars. Une immense différence de 26.3 milliards de dollars avec le siège de Ballmer, qui – sauf imprévu de type “énorme héritage” chez un proprio – va tranquillement gratter ses 9e et 10e années consécutives en tête de ce classement. David Tepper des Carolina Panthers et du Charlotte FC ferme le podium avec une fortune estimée à 18.5 milliards de dollars. Là aussi la différence – de 38.2 milliards de dollars – est cinglante. Suivent ensuite Robert Pera, Steve Cohen des New York Mets (MLB), Daniel Gilbert, Jerry Jones des Dallas Cowboys (NFL), le multipropriétaire Stanley Kroenke des Los Angeles Rams, du club de foot d’Arsenal, des Denver Nuggets, du Colorado Avalanche et des Colorado Rapids, puis Stephen Ross des Miami Dolphins (NFL) et Shahid Khan des Jacksonville Jaguars (NFL) et du club de foot de Fulham. Puis loin, très loin derrière, Eytan Hanouna des Chamois Niortais.

Pas de Saïd Chabane ou de Gérard Lopez, une fois encore le football français est très mal représenté à l’international. T’sais le type qu’a pas trop compris le principe du classement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top