Mavericks

Theo Pinson fera tout pour continuer son barouf sur le banc des Mavericks : « La Pinson Rule ? Je vais y trouver un échappatoire »

Théo Pinson

Légende.

Source image : NBA League Pass

On mentionnait le 17 juillet dernier l’instauration de la « Pinson Rule » par la NBA, une règle créée pour contrer le barouf de Theo Pinson sur le banc des Mavericks. Par « barouf », on entend « lever les bras pour demander le ballon à Stephen Curry, avec un t-shirt de la même couleur que le maillot des Warriors ». La NBA a ainsi modifié son règlement pour empêcher ce type de fumisterie. Et devinez quoi ? Theo Pinson s’en fout.

Dans la petite famille des joueurs que la NBA préférerait voir filer en Europe, Theo Pinson est le daron. L’arrière des Mavericks a réussi l’exploit de se faire un nom sur les Playoffs 2022, sans disputer une seule minute des Playoffs 2022. Des célébrations poussées à l’extrême, une tendance à lever les bras lors des offensives adverses, le refus d’enfiler un t-shirt d’une autre couleur pour continuer de déstabiliser les attaquants : ce trublion surfe constamment à la limite du règlement. Les Mavericks ont payé plus d’amende pour lui – un joueur à 2.5 points de moyenne donc – que pour n’importe quel autre bonhomme de l’effectif. Et pourtant, ils l’ont prolongé début juillet pour un peu moins de 2 millions de dollars sur la saison qui arrive. Plus qu’un hasard, c’est une leçon de vie. Confucius disait : « Si tu n’es pas assez bon pour devenir celui que tu veux devenir, deviens quelqu’un d’autre ». Il n’a bien entendu jamais dit ça, mais façonner – et donc falsifier – des citations sur mesure fait partie intégrante du travail d’un journaliste.

En réponse aux malices de Theo Pinson – et quatre jours après sa prolongation à Dallas – la NBA a annoncé un gros resserrage de boulon. Les sanctions seront désormais plus sévères pour les équipes qui ne parviennent pas à « maîtriser leurs bancs ». Petite précision, la Ligue se concentrera notamment sur les joueurs qui « bloquent la vue » des supporters assis derrière le banc. Aussi, recevra une faute technique quiconque pénètre sur l’aire de jeu ou exécute un geste de distraction (comme lever les bras pour demander le ballon). Toutes les cases sont cochées par sa majesté Pinson Ier, qui n’a pas manqué d’y réagir pour le Dallas Morning News.

« Nous verrons ce qui va se passer. Je vais y trouver un échappatoire » – Theo Pinson, à propos de la “Pinson Rule”

Il eût été illogique que Theo Pinson ploie le genou devant une règle destinée à lui retirer tout ce qu’il possède. Toutefois, il a déclaré ne pas s’être encore penché sur ce que la NBA considère comme une « position debout prolongée ». Les Mavericks ne l’ont pas prolongé pour ses prouesses balle en main, son devoir est donc de contourner la « Pinson Rule » d’une manière qu’il lui reste à trouver. D’une manière qu’il lui reste à trouver… ou qu’il a déjà trouvée. Accrochez-vous, la suite de son propos est notée 11/10 sur l’échelle du forcing : « Au bout du compte, si je dois me lever puis me rasseoir, je me relèverai juste après car c’est dans mon droit ». Quand certains gosses rêvent de fouler le parquet du Madison Square Garden et d’y planter 45 points, Theo Pinson rêve d’alterner entre position assise et position debout pour contourner une règle à son nom. Chacun ses ambitions : la sienne, destinée à aider le collectif tout en prolongeant son plaisir personnel de “jouer” en NBA, est sous un certain angle, assez honorable.

On a connu une ribambelle d’emmerdeurs en NBA : des platistes, des types qui se cachent au-delà des limites du terrain puis surgissent pour intercepter une remise en jeu, des recordmans de fautes techniques. Mais alors des gars comme Theo Pinson, qui mêlent ingéniosité et fourberie, cela faisait un bout de temps.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top