Equipe de France

L’Équipe de France féminine en galère totale face au Canada : défaite 59-45, c’étaient pas des pourcentages c’était un carnage

Après l’exploit inaugural de la veille face aux vice-championnes du monde en titre australiennes, chez elles, l’Équipe de France féminine est apparue émoussée ce matin contre le Canada, et c’est surtout en attaque que les Bleues ont pêché. C’est bien simple, aujourd’hui le ballon était plus gros que le cercle.

Vous le connaissez tous ce moment frustrant, quand à la fête foraine vous êtes sûrs de pouvoir gagner cet I-Phone mais qu’au bout de 30 minutes et 100 balles de jetons dépensés vous commencez à vous dire que “ce mec est un escroc, que cet anneau rond ne peut pas rentrer sur un socle carré”. Ce matin à Sydney c’est à peu près ce sentiment que les filles de Jean-Aimé Toupane ont du vivre, tant la gonfle a roulé autour du cercle, tant les clang ont succédé aux bangs, quand ce ne fut pas le souffle d’un air-ball sur un shoot qui passe à plus d’un mètre de l’arceau. Ça arrive, la défense des terribles canadiennes n’y est pas pour rien évidemment, et l’enchainement des deux matchs en deux jours a donc apparemment été mieux géré par les rouges que par les blanches.

Un début de match terrible pour nos rétines, 4/18 pour les Françaises et 3/19 pour le Canada, mais les adversaires de l’EDF sont plus tranchantes et capitalisent sur la ligne des lancers. Gaby Williams est à 0/4 au tir, les Françaises sont menées 15-9 après un quart-temps, quelque chose nous dit que ce match va être… long. Long il le sera car le deuxième acte est sensiblement le même que le premier, au détail près que les Candiennes vont mettre un coup de collier bien relou dans les 120 dernières secondes, histoire de mettre la France dans les cordes avant la pause. 17 points marqués en 20 minutes, pas top enfin il nous semble, au moins la défense est plutôt en place malgré un nouveau gros déficit au rebond.

Malheureusement le retour d’un – très léger – semblant d’adresse en deuxième mi-temps ne permettra aux Bleues que de croire à un improbable retour, les Canadiennes claquant toujours un ou deux gros tirs à chaque fois que l’EDF se rapprochait un tant soit peut. Gabby Williams aura beau passer la seconde et Marine Fauthoux ou Alexia Chartereau rompre la malédiction à 3-points, la marche était trop haute pour des Bleues trop fébriles en attaque et battues dans le défi physique malgré une belle bataille.

Score final 59-45, c’est cheum, et pour la suite de la compétition il faudra prendre une victoire obligatoire dimanche face au Mali avant d’aller gratter un match lundi et/ou mardi contre la Serbie et/ou le Japon. La victoire face à l’Australie avant donné un joker aux Bleues, elles l’ont toujours, mais il faudra déjà retrouver la route du cercle. Allez, repos bien mérité et on repart de plus belle dès dimanche, 6h30 heure française !

stats Canada 23 septembre 2022 stats France 23 septembre 2022

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top