Heat

Tim Hardaway a son avis sur Kyle Lowry : “Non il n’est pas en surpoids, mais il faut vraiment qu’il arrête de flopper”

Kyle Lowry 11 novembre 2021

Kyle Lowry trop gros ? Non selon Tim Hardaway.

Source image : NBA League Pass

Plusieurs fois blessé et pas à son meilleur niveau, Kyle Lowry n’a pas vécu le scénario rêvé pour sa première saison à Miami. Alors que certaines voix se sont élevées pour parler des problèmes de poids du joueur du Heat, l’ancien All-Star Tim Hardaway est venu défendre le meneur de poche. 

13,4 points, 7,5 passes, 4,5 rebonds, 44% au tir dont 37,7% de loin. Si on regarde juste les stats, la première année de Kyle Lowry du côté de South Beach n’a rien de catastrophique. Pourtant, le meneur sort tout de même de sa pire saison statistique depuis près de neuf ans ! Alors qu’il tournait encore en 17/7 l’an passé à Toronto, le joueur de 35 ans a vu sa production baisser d’un cran. Si Lowry a su sauver les meubles durant la régulière, son apport en Playoffs a été particulièrement décevant. Tantôt blessé, tantôt à côté de ses pompes, le All-Star n’a pas répondu présent alors qu’il avait été recruté pour aider Miami à franchir un cap en postseason. Une déception pour le Heat et Pat Riley, qui n’a pas hésité à pointer du doigt la condition physique de son joueur lors de la conférence de presse de fin de saison.

« Pour pouvoir donner le meilleur, tu dois être dans une condition physique optimale. Quand tu vieillis, c’est plus difficile de rester en forme par rapport à quand tu es plus jeune, où tu peux te permettre plus de choses. […] Il va devoir régler ça. Je pense qu’il peut vraiment être en meilleure forme. »

Kyle Lowry et les kilos en trop, c’est une chanson qu’on a déjà entendue à plusieurs reprises dans le passé et ce n’est pas la première fois que le meneur est ciblé par rapport à ses habitudes alimentaires et sa faculté à remplir un peu trop son short. Retour de Kyle Lowry en mode Calorie alors ? Pour Tim Hardaway, c’est non. Selon l’ancien All-Star, lui aussi passé par Miami (entre 1996 et 2001), le poids de Lowry n’a rien de problématique. Des propos rapportés par Ira Winderman du Sun Sentinel.

“Je veux que ça soit écrit. Kyle Lowry n’est pas gros. Il n’est pas gros ni en surpoids. Il porte des protections de foot US pour faire croire qu’il est plus grand. Il est beaucoup plus mince que ce que vous pensez. Je le dis aux gens depuis très longtemps. Et tout le monde me dit : “Non, il est en surpoids”. Non, le gars n’est pas en surpoids. Il a juste besoin de rester en bonne santé pour garder la forme.”

Si certains estiment que les récentes blessures de Lowry pouvaient être reliées à une histoire de poids, il n’en est rien pour Hardaway. Ce dernier a même sa propre idée sur ces fameux bobos. Spoiler, il s’agit aussi d’une petite pique adressée à Lowry.

“Il doit arrêter de tomber. C’est pour ça qu’il se blesse. Et je vais dire ceci, j’aime Kyle. Kyle Lowry, j’adore ce qu’il fait sur le terrain. J’aimerais juste qu’il arrête de faire des flops. Je pense qu’il faut le faire au minimum. Tu continues à tomber par terre, tu continues à tomber par terre, tu continues à tomber par terre, oui, tu vas te blesser, oui ça va t’écarter de la rotation. Je pense que c’est ce qui l’a vraiment blessé, le fait de faire des flops et de tomber tout le temps. Arrête de tomber tout le temps.”

Bien connu pour sa capacité à provoquer des passages en force, Kyle Lowry a aussi une réputation bien établie de “floppeur”. Simuler ou survendre un contact pour forcer les hommes en gris à sanctionner l’attaquant adverse, c’est une arme qu’aime utiliser Lowry chaque saison et il est d’ailleurs toujours parmi les leaders dans la catégorie des passages en force provoqués. Est-ce que le fait de finir souvent les fesses au sol augmente les chances de blessure pour Lowry ? Dur de vraiment se prononcer là-dessus mais il est clair que la condition physique du bonhomme sera attentivement suivie par la direction du Heat la saison prochaine. Il faut dire qu’une saison en demi-teinte alors qu’on pèse près de 28 millions sur les finances, ça se voit un tantinet plus.

Kyle Lowry trop blessé à cause de son poids ? C’est non pour Tim Hardaway, qui cible plutôt les flops répétés du meneur pour expliquer ses multiples passages à l’infirmerie. Pas sûr que Pat Riley valide cette théorie. 

Source texte : Sun Sentinel / Ira Winderman

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top