Nuggets

Petr Cornelie s’engage avec le Real Madrid : parti aux zitazounis en Palois, l’intérieur revient en Madrilène

Petr Cornelie

Après avoir écrabouillé la G League, Petr Cornelie est de retour sur le Vieux Continent.

Source image : @RMBaloncesto

Les cercles portent encore les stigmates de son passage en G League et pourtant, l’aventure américaine de Petr Cornelie touche à son terme. Excellent dans l’antichambre de la NBA la saison dernière, l’intérieur ne sera finalement pas parvenu à se faire une place dans la Grande Ligue. Pas de quoi se morfondre pour notre frenchie qui s’envole déjà en quête de nouveaux défis et surtout, de nouvelles raquettes à martyriser. Sortez les tapas et enfilez votre plus beau chapeau, next stop ; l’Espagne et plus précisément le Real Madrid où Petr vient de s’engager pour une année. Olé !

Un, deux, trois, puis quatre et re-trois, et maintenant re-quatre : nos Français prennent le pouvoir dans la capitale espagnole ! Après Fabien Causeur, Vincent Poirier et Guerschon Yabusele, c’est désormais au tour de Petr Cornelie de s’engager avec le finaliste de la dernière édition d’EuroLeague. Auteur d’une jolie saison entre la NBA et la G League – surtout en G League – l’international français ne sera pas parvenu à transformer son two-way contract en un vrai bail plus solide. Mais peu importe, pour Petr, l’essentiel est ailleurs, admirez seulement le glow up.

D’abord formé au Mans puis drafté avec le 53e pick par les Nuggets en 2016, Cornelie a patienté cinq ans en France avant de bondir outre-Atlantique. Passé respectivement par le MSB, Levallois, re-le MSB et enfin Pau, le grand stretch a pris le temps de se faire la main dans notre bon vieux championnat. Il s’y est démarqué par ses immenses bras et ce bout de shoot bien affirmé. Intérieur longiligne (2,11m) capable de dominer dans la raquette comme de sanctionner de loin, le frenchie est également un rebondeur de très haut niveau, pour ne pas dire élite. Fort d’une progression plutôt constante et bien renforcé par ses aventures avec les Bleus, ce monsieur a quand même été médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo 2021. Il décida par la suite de franchir un nouveau palier en s’envolant pour… Denver.

 

Signé via un two-way contract et ballotté entre les Nuggets et le Grand Rapids Gold, équipe de G League affiliée à la franchises des Rocheuses, notre français poursuit sa progression et performe peu à peu dans l’antichambre de la NBA. Enfin, par « performe » on entend « écrabouille, roule ou domine outrageusement » : Petr envoie du bon gros steak à la française chez les ricains. Meilleur rebondeur de G League la saison passée, il compile une ligne de stats impressionnante avec 17.8 points (deux 3-points) et 12,8 rebonds de moyenne par soir. Le numéro 21 de Mile High City gagne même le droit de disputer ses premières minutes en NBA. Si l’expérience dans la Grande Ligue s’avère statistiquement peu concluante, le passage de Petr aux USA est pour sa part loin d’être un échec. Plus affûté que jamais physiquement, le néo-papa (félicitations) se prépare désormais à découvrir les joutes européennes sous la célèbre tunique blanche du Real. Parti en Palois, revenu en Madrilène.

Déjà auteur d’une belle saison l’année dernière, le Real Madrid tient là un joli renfort pour son secteur intérieur. Associé à nos trois autres frenchies, il ne fait aucun doute que Petr devrait également faire des ravages dans les raquettes européennes. Mais avant ça, cap sur l’EuroBasket 2022 en septembre prochain, et en forme s’il vous plaît messieurs !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top