Jeux Olympiques

C’était il y a un an : Luka Doncic débutait sa carrière olympique en plantant… 48 points sur la tête des Argentins

Luka Doncic 26 juillet 2021

Le petit prince.

Source image : FIBA - TrashTalk

L’été 2021 restera à jamais gravé dans nos mémoires de fans. Pourquoi ? Car le flirt entre juillet et août nous aura offert quasiment dans le même temps les Finales NBA, la Free Agency, les Jeux Olympiques, la Draft et la Summer League. Are you serious ? Oh que oui. Les stigmates de cette folle période sont encore là, un an après, tant et si bien qu’on a décidé, sur quelques jours, de vous rappeler certains de ces souvenirs encore présents. 2021 en intra-veineuse. Aujourd’hui ? On revient sur ce début de matinée fantastique, lors duquel Luka Doncic a refusé catégoriquement que nous fassions une sieste d’une heure.

Hasard du calendrier ou plutôt du décalage horaire, c’est à 6h du matin que débute ce Slovénie – Argentine, et par la même occasion le premier match olympique de la carrière de Luka Doncic, quand son adversaire Luis Scola était déjà présent aux Jeux de 1938 environ. Double-évènement, car si la planète basket s’attend évidemment à un festival du prodige slovène, on fête également notre 86ème heure consécutive sans sommeil, quand on vous dit que cet été fut spécial c’est pas du chiqué.

Très vite le regret de ne pas faire de dodo n’est plus, car à peine rentré dans sa compétition Luka fait du Luka. Non content d’avoir saigné la NBA pour ses trois première saisons et d’avoir porté à lui seul ou presque son pays lors du Tournoi de Qualification Olympique quelques jours plus tôt, le meneur des Mavs et de la sélection slovène prend le problème (les JO) à bras-le-corps et claque quatre énormes tirs du parking dès l’entame de match. Quelques SMS partent, « nan j’te jure dors pas », quelque chose est en train de se passer. 17 pions après un quart-temps, 31 à la mi-temps, on parle bien d’un match FIBA, aux Jeux Olympiques donc le plus haut niveau mondial, et le crack nous lâche donc une feuille de stats digne de NBA 2K. Très vite les bouches sont bées, très vite les débats se centrent autour de la question des records à aller chercher, car au tableau d’affichage Facundo Campagnole, Gabriel Berk et Luis Scolaire sont dans les choux et ont déjà match perdu.

Luka Doncic s’amuse à nous priver de sommeil mais pas de sourire, et après avoir fait banquette quelques minutes son coach cède aux sirènes en le renvoyant sur le terrain bien que le match était gagné depuis un bail par son équipe. Quitte à gagner autant faire signer la feuille de match par le Guiness des records, et si les 55 points de la légende brésilienne Brandao Oscar Schmidt ne seront pas atteints, c’est une deuxième place all-time que Lulu ira chercher dès ses premières foulées olympiques.

48 points, 11 rebonds, 5 passes et 3 contres. En 31 minutes, pour sa première fois aux Jeux et face aux vice-champions du monde en titre. Luka Doncic n’a pas le temps, son esprit vise ailleurs, le tournoi du gamin – dans son entièreté – ne sera que délice et la Slovénie jouera à la perfection son rôle d’épouvantail… avant qu’un certain Nicolas Batum ne surgisse, mais ça c’est encore une autre histoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top