Jeux Olympiques

16 matchs avec la Slovénie…16 victoires : Luka Doncic est donc le nouvel homme à abattre sur la planète basket

Luka Doncic 26 juillet 2021

Neuf sur neuf à l’Euro 2017, quatre sur quatre au TQO de Belgrade, et donc trois sur trois à Tokyo. France – Slovénie en demi ça vous dirait ?

Source image : France TV - TrashTalk

Seize matchs. Seize victoires. En 2016 Luka Doncic annonçait qu’il avait pris la décision de représenter la Slovénie à l’international (la Serbie voulait le naturaliser, l’Espagne avait également l’occasion de le faire), et ce jour là les Slovènes ne se doutaient pas à quel point cette décision allait changer le destin basketballistique de ce petit pays de 2 millions d’habitants, autant que Paris pour vous situer un peu, mais sans les gens de mauvaise humeur. Depuis quatre ans donc ? Un sans-faute, et personne sur la planète basket n’a encore réussi à stopper l’ouragan Luka. 

Acte I : Euro 2017

L’acte fondateur de la carrière internationale de Luka Doncic, après avoir tourné approximativement à 50/25/25 dans tous les tournois jeunes auxquels il a participé dans sa vie. 2017, Luka a donc 18 ans mais fait partie des leaders de son équipe, aux côtés d’un Goran Dragic au sommet de son art ou encore d’un Anthony Randolph au four et au moulin. La Pologne, la Finlande et la Grèce sont battues timidement, l’Islande est atomisée et la France dépassée. Cinq sur cinq en poule, une victoire facile en huitième face à l’Ukraine, puis derrière tout s’enchaine. Victoire incroyable dans un match de fou malade contre la Lettonie en quarts, puis démonstration en demi contre l’Espagne, et enfin la délivrance en finale face à la Serbie. Luka Doncic ? 27 points et 11 rebonds en quarts, 11/12/8 en demi puis une sortie sur blessure en finale, mais tout de même une place dans le meilleur conq de la compétition. Et pour le bilan ça fait 9-0, que la fête commence.

Acte II : tournoi de qualification olympique de Belgrade

Est-ce que la Pologne et l’Angola pouvaient décemment espérer arrêter Luka Doncic dans la quête d’une qualification aux Jeux ? Fin de la blague. +50 face aux Africains, +35 contres les Européens, un Luka qui chauffe et une fanbase qui se lèche les babines. En demi-finale le Venezuela sera également lessivé histoire de taper quasiment l’intégrale des continents, et en Finale aura lieu, peut-être, ce qui est à ce jour la plus grosse perf individuelle de Luka en mode FIBA. 31 points, 13 rebonds et 11 passes pour taper la Lituanie chez elle, la Lituanie de Jonas Valanciunas et Domantas Sabonis, la Lituanie habituée des Jeux. Des Jeux que joueront donc pour la première fois de leur histoire les Slovènes, et ça fait donc 13 sur 13, on continue.

Acte III : Jeux Olympiques de Tokyo

Luka Doncic pouvait-il entamer autrement son premier tournoi olympique que par un chef d’œuvre historique ? Vous avez quatre heures. Quatre heures et… 48 points pour le petit génie, 48 pions et la troisième meilleure perf all-time aux Jeux, pas si loin des 55 de la légende brésilienne Oscar Schmidt, 48 pions et le scalp d’Argentins qui n’avaient rien vu venir. Le Japon sera ensuite passé sans encombre, et c’est enfin la terrible et quasi-invincible équipe d’Espagne qui passera à la moulinette slovène, malgré un plan anti-Luka assez bien exécuté par les homes de Sergio Scariolo. Allez hop, 16 sur 16, envoyez la suite.

Acte IV : le grand défi

C’est donc mardi très tôt (3h heure française) que Luka Doncic tentera de poursuivre cette incroyable série avec son pays. La victime potentielle ? L’Allemagne, mais attention tout de même à des loulous pas tombés là par hasard. En cas de victoire et donc de 17/17, il faudra batailler le jeudi avec le vainqueur entre la France et l’Italie et, vous nous voyez venir, si les Bleus s’en sortent face à la Squadra Azzura c’est donc l’Equipe de France qui sera chargée de mettre fin à la dictature slovène à l’internationale. Le défi est immense, pour les uns comme les autres, et quoiqu’il arrive le vainqueur d’une éventuelle demi entre la France et la Slovénie sera porté en héros avant la finale. Seize matchs, seize victoires, to be continued… mais pas trop longtemps ?

On est donc actuellement avec Luka Doncic sur l’une des dominations les plus folles de la planète – tous sports confondus. Comment battre cette équipe slovène ? Comment mettre à mal quatre ans d’invincibilité du petit porcelet de Dallas ? Réponse mardi matin, ou peut-être bien jeudi, tiens.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top