International

Stephen Curry a les Jeux Olympiques de 2024 dans le viseur : « Je dois jouer pour Coach Kerr en 2024 à Paris »

Stephen Curry JO Paris

C’est drôlement bon votre camonbair là.

Source : Montage TrashTalk via iStock

Oh la déclaration qui régale. Lors de leur parade de champions NBA hier soir à San Francisco, les Warriors ont logiquement eu droit à la traditionnelle interview sur une scène, le tout devant un public thermostat 12. Au détour d’une question concernant son CV en carrière, Stephen Curry a indiqué sur le ton de la rigolade qu’il devait aller à Paris en 2024 pour compléter l’affaire. Steph, on t’accueille à bras ouverts. 

La parade post-titre NBA, c’est toujours un moment de bamboche all-time pour les joueurs tout fraîchement couronnés. Au programme, la déambulation dans les rues de la bourgade en bus, puis rendez-vous sur une grande place pour fêter ça de manière collégiale avec les fans. Lors de ce moment là, c’est souvent l’occasion pour chacun de balancer deux trois anecdotes croustillantes sur les copains du genre « Il mangeait tous les Granola dans l’avion » ou « C’est lui qui ramenait son Teraxyl à la fraise en road trip car il n’aime pas la menthe« . Bien sûr, les plus grands champions en profitent pour se balader torse nu plusieurs jours d’affilée, mais là n’est pas le sujet. Aujourd’hui, on parle bien du moment durant lequel Stephen Curry a eu le droit de passer à l’interrogatoire devant la foule de la Baie. Bien sûr, son trophée de MVP des Finales met un point d’exclamation sur sa carrière, et c’est tout naturellement que le MC présent lui a demandé ce qu’il lui fallait de plus dans sa carrière. Pour le Chef, les choses ne sont pas encore terminées.

« Je n’ai pas encore fini… parce que je dois aller jouer pour Coach Kerr en 2024 à Paris. C’est pas un ‘Je vais y aller’ hein, c’est ce qu’il a dit ! »

Bon, là ça commence à nous régaler. Steph en 2024 avec la baguette sous le bras et le béret sur la tête ? Par où qu’on signe svp ? Plus sérieusement et comme le dit le principal intéressé, il faut prendre ça avec rigolade. Cependant, le fait qu’il évoque publiquement l’événement ne veut pas rien dire non plus. On le sait, la médaille olympique est un vrai critère dans la carrière d’un basketteur, notamment aux États-Unis où elle représente d’une part l’excellence sportive à l’échelle internationale et de l’autre l’accomplissement d’un devoir national. Bref, deux symboles qui comptent forcément beaucoup à l’heure de faire les comptes d’une carrière. LeBron James, Kevin Durant, Michael Jordan… et surtout Magic Johnson ont été décrocher l’or des Jeux Olympiques. Pourquoi « surtout Magic Johnson » ? Car avec ses prouesses récentes, Baby Face doit aussi forcément avoir dans un coin de sa tête l’héritage qu’il laissera derrière lui. Pas question de blasphémer non plus, car l’initiateur du showtime a toujours aujourd’hui de solides arguments pour rester le meilleur meneur de jeu de tous les temps, mais il reste quand même logique pour Curry de vouloir au moins rivaliser avec son aîné, et ça passe par une réussite à Paris dans deux ans.


Alors Stephen, on a hâte de te faire découvrir les fromages de toute la France, le préfou à l’ail (tout autre goût = blasphème) et les chocolatines. Dans tous les cas, si tu veux parfaire ton armoire à trophée, c’est du côté de Paris que ça se passera alors… on t’attend ! 

Source : Twitter @NBCSWarriors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top