Warriors

Klay Thompson voit du Warriors 2015 dans ces Celtics 2022 : “On avait à peu près le même âge lors de nos premières Finales NBA”

Bel hommage du Klay à ces Celtics.

Source image : YouTube

À quelques heures du Game 1 des Finales NBA, Klay Thompson a profité de son passage en conférence de presse pour donner ses impressions sur le futur adversaire nommé Celtics. Et selon le Splash Brother, il y a plusieurs points communs entre la version 2022 de Boston et ses Warriors de 2015, qui ont lancé une vraie dynastie. 

C’est le passage qu’on a retenu de la conf’ de presse d’avant-match de Klay hier. De retour en Finales NBA avec ses Warriors après deux terribles blessures, l’arrière sait que les Celtics vont représenter un sacré challenge pour Golden State. Portés notamment par une très grosse défense, les Verts sont sur une énorme dynamique depuis fin janvier. Et visiblement, l’équipe basée à Beantown lui rappelle la saison de son premier titre avec les Golden State Warriors, en 2015. Cette année-là, les Californiens avaient dominé la Ligue avec un bilan de 67 wins pour 15 défaites en régulière. Une fois en Playoffs, ils avaient tour à tour éliminé New Orleans (4-0), Memphis (4-2) et Houston (4-1) avant de taper le Cleveland de LeBron James (4-2) dans l’épisode 1 des Finales entre Warriors et Cavs. Une comparaison plutôt flatteuse donc pour les Verts :

“En 2015, nous avions à peu près le même âge qu’eux aujourd’hui, le milieu de la vingtaine. On doit leur donner du crédit. J’ai l’impression que Brown, Tatum et Smart sont là depuis 10 ans. Comme nous à l’époque, ils ont travaillé dur pour en arriver là. On les respecte pour ça.”

– Klay Thompson, en conférence de presse avant le Game 1 des Finales contre les Celtics

Même si les Celtics 2022 ne pratiquent clairement pas le même type de basket que les Warriors il y a sept ans, dans un certain sens difficile de donner tort à l’acolyte de Steph : comme les Warriors de 2015 qui ont dû passer par deux éliminations prématurées en Playoffs avant de véritablement décoller suite à l’arrivée de Steve Kerr, les Celtics ont connu des déceptions avant d’arriver en Finales NBA, beaucoup même. Ils ont échoué plusieurs fois en Playoffs et souvent en Finales de Conférence, à une marche du duel final. Ils ont dû faire face à des changements, aux nombreuses critiques et aux remises en question. Mais le noyau dur composé de Jayson Tatum, Jaylen Brown et Marcus Smart (auquel on peut rajouter Al Horford, parti deux petites saisons avant de revenir) a su rester ensemble pour affronter les épreuves côte à côte sans jamais flancher. Tiens, parlons-en de ce trio, un deuxième point commun entre Warriors 2015 et Celtics 2022 : comme Golden State avec Steph Curry, Klay Thompson et Draymond Green, Boston a construit le cœur de son équipe grâce à la Draft. Là-dessus, ils peuvent remercier Danny Ainge pour les choix judicieux, mais surtout les Nets pour les 47 picks de draft refilés dans le trade de 2013. Mais là où on peut douter de la pertinence de cette comparaison, c’est sur le futur à donner à cette équipe des Celtics. Vu la concu de cette année à l’Est, on ne parierait pas vraiment notre PEL sur trois titres au cours des quatre ou cinq prochaines années, comme les Warriors de l’époque. Certes le groupe a le talent et le potentiel pour continuer à progresser mais personne ne leur fera de cadeaux lors des saisons à venir. Alors remporter les Finales de cette année serait déjà une étape importante pour cette équipe, qui a eu tant de mal à en arriver là.

Cette comparaison de Klay Thompson en conférence de presse vaut ce qu’elle vaut, mais elle est intéressante. Elle souligne le fait qu’une équipe qui travaille bien, avec une stratégie cohérente à la Draft et une continuité malgré les premiers échecs, peut être récompensée au final. Aux Verts de montrer qu’ils peuvent aller jusqu’au bout, comme Golden State il y a sept ans. 

Source texte : conférence de presse (via House of Highlights)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top