Suns

Chris Paul a imposé un couvre-feu à ses coéquipiers lors du premier tour face aux Pels : dans le genre chef des armées, on ne fait pas mieux

Général CP3 !

Source image : NBA League Pass

Absolument incroyable dans le Game 6 face aux Pelicans où il a terminé avec un… 14/14 au tir, Chris Paul a parfaitement assumé son rôle de général sur le parquet. Et pas que sur le parquet d’ailleurs. En effet, le Point God aurait également imposé un couvre-feu à ses jeunes coéquipiers pour éviter qu’il fasse la bringue à la Nouvelle-Orléans.

Chris Paul est le genre de mec qui ne laisse absolument rien au hasard. Cela est valable pendant les matchs et ça vaut aussi pour tout ce qu’il y a autour des quatre lignes du terrain. L’entretien de sa condition physique, ce qu’on met dans son assiette, la préparation, la récupération… bref le Point God est prêt à tout pour maximiser non seulement son niveau individuel mais aussi les chances de son équipe d’aller au bout. Parce que faut pas oublier que CP est toujours à la recherche de sa première bagouze et qu’à 36 ans, le temps commence à presser un peu. Alors au cours de la série du premier tour des Playoffs 2022 contre la Nouvelle-Orléans, Cricri a joué à fond son rôle de chef en imposant un couvre-feu à ses coéquipiers si l’on en croit Brian Windhorst d’ESPN. « Devin, Mikal, Dede, vous avez 30 minutes pour sortir mais à 20h pétantes vous êtes à l’hôtel, sinon je vous tape sur les doigts ». En gros voilà le discours qu’a dû prononcer Paulo à ses jeunes coéquipiers, lui qui sait très bien que la Nouvelle-Orléans (pour qui il a joué au début de sa carrière) est une ville sympathique et festive à ce moment-là de l’année. Pas question de laisser de l’énergie dans des trucs inutiles, le programme du soir c’était plutôt matchs NBA et belote si vous voyez ce qu’on veut dire.

Stratégie payante puisque les Suns ont réussi à se débarrasser de Pelicans accrocheurs en remportant deux matchs sur trois en Louisiane malgré la blessure à l’ischio de Devin Booker. Vu le niveau d’intensité affiché par l’équipe de Willie Green ainsi que l’hostilité démontrée par le public de NOLA sur la série, un manque de sérieux aurait très bien pu coûter cher aux Cactus, ces derniers l’emportant seulement de trois et six points au Smoothie King Center. Et forcément, une élimination au premier tour des Playoffs après une saison régulière à 64 victoires aurait mis un coup à la legacy du Point God, Booker blessé ou pas. Reste à voir désormais si le général CP3 va imposer des règles similaires pour les échéances à venir du côté de Dallas. Connaissant le côté maniaque du bonhomme, on ne serait absolument pas surpris que Paulo refasse le coup lors des demi-finales de Conférence Ouest et même plus tard lors des Playoffs si jamais Phoenix continue son ascension vers les sommets.

Chris Paul n’est clairement pas là pour rigoler. It’s Playoffs Time et qui dit Playoffs Time dit fin des soirées pour tout le monde. CP3 a connu trop de déceptions en postseason au cours de sa carrière pour ne pas maximiser les dernières opportunités qui lui restent pour enfin enfiler une bague de champion NBA. Si les Suns vont au bout en juin prochain, ils auront tout le loisir de se lâcher. C’est Paulo qui le dit.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top