Mavericks

Les Mavericks ont piétiné le Jazz 102-77, car le Jazz ne méritait que ça : 3-2 Dallas, et Utah est à une défaite de la crise de nerfs

Luka Doncic 26 avril 2022

33 points, 13 rebonds, 5 passes et 11 blagues de Toto sur le banc.

Source : NBA League Pass

L’une des séries les plus indécises de ce premier tour était de retour dans le Texas, pour la cinquième confrontation entre les Mavericks et le Jazz. Deux victoires de chaque côté au départ, trois victoires pour Dallas et les fesses bien rouges pour Utah à la fin, totalement mérité puisque les gars de Quin Snyder ont littéralement fait dans leur froc pendant 48 minutes. 

Les stats maison de la rencontre, c’est par là que ça se passe !

Oh la soirée qui sent le prout de lendemain de cuite pour le Jazz, même si Utah avait pourtant l’opportunité de récupérer une balle de match chez les Mavericks après un succès crucial glané sur le fil avant-hier. Visez le pétard mouillé, car les Mormons ont finalement pris une déculottée monstrueuse dans laquelle il n’y a absolument rien à retenir. D’entrée de match, on comprend que la réussite va être un souci de premier ordre pour les Mormons. C’est Dallas qui prend donc la direction des opérations dès l’entame… pour ne plus jamais la lâcher. A Salt Lake City ? Un désastre. Le Jazz n’y est pas, ça rate des shoots, ça a du mal à construire et les deux seuls qui s’en sortent à moindre frais sont Jordan Clarkson et… Rudy Gobert, comme quoi le garçon n’est pas un si mauvais attaquant. Dans le même temps, Luka Doncić est de retour devant son public pour la première fois depuis sa blessure il y a deux semaines, alors le blondinet est d’humeur à faire le show. Spoiler il y arrive, et bien assisté par l’inévitable Jalen Brunson les Mavericks commencent tranquillement à pilonner le panier adverse pour faire un trou qui ne va quasiment jamais cesser de grossir jusqu’à la sirène finale. À la mi-temps Utah est déjà loin derrière, à seize longueurs, et le ressenti nous laisse à penser que l’issue du match est déjà presque pliée (52-36).

Comment qualifier le niveau des cadres de Utah cette nuit ? Hum… gastrique, et il faudra vite tirer la chasse d’eau sur cette bouse proposé ce soir par Dodo Miche et consorts. Si l’on prend les stats de Spida et qu’on les additionne avec celles de Mike Conley et de Bojan Bogdanović ça nous donne sur ce Game 5 un somptueux 5/30 au tir, véritable œuvre d’art de nullité. La palme revient d’ailleurs à notre bon Bojan qui a envoyé 2 points à 0/9 au tir et 2/3 au lancers, il fait apparemment moins froid au Pôle Nord que chez ceux qui l’ont pris cette nuit en TTFL. Mike Conley a 157 ans et il faudra vite aller chez l’ophtalmo pour consulter car sa précision est à l’image de sa série : désastreuse. Plus sérieusement, si le timing est très mauvais pour laisser filer une défaite, il est d’autant plus dramatique quand c’est pour se faire défoncer aussi fort. Donovan Mitchell s’est fait un bobo, Hassan Whiteside s’est bastonné, non, franchement ça ne peut pas aller plus mal. Les Mavericks sont désormais en confiance maximale pour la prochaine rencontre, à l’image de Luka Magic qui a envoyé pour son retour à la cassbah 33 points, 13 rebonds et 5 passes, le tout à grand coup de 3-points en step back qui ont fait chavirer le public de Dallas. Victoire 102-77 Mavs, la série repart dans les montagnes et les hommes de Jason Kidd auront certainement à cœur de s’offrir quelques jours de repos supplémentaires en pliant définitivement la série dès le prochain match.

Visez la soirée qui sent le fond de la cuvette pour le Jazz, et la série qui en prend aussi le chemin. Match honteux pour les hommes de Quin Snyder, match de gala pour ceux de Dallas. On repart à Salt Lake City pour le prochain épisode, qui devrait logiquement clore la série si Utah pond le même genre de performance. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top