Pelicans

Brandon Ingram a été immense à Phoenix : 37 points, 11 rebonds, 9 passes, les yeux sont toujours fermés mais le sang est glacé

Brandon Ingram stats 20 avril 2022

Même en interview Brandon Ingram n’ouvre pas ses yeux.

Source image : NBA League Pass

Ce Game 2 entre les Suns et les Pelicans fut particulier de par son scénario, notamment à cause de la sortie sur blessure de Devin Booker, alors un homme a pris la tangente et c’est dit quelque chose du genre ce soir c’est mon soir. Immense match de Brandon Ingram, l’un des plus fous de sa carrière, et le timing est succulent.

Son début du match fut délicieux avec 11 points, 4 rebonds et 3 passes à la fin du premier quart-temps, puis, comme souvent, Brandon Ingram est parti souffler en début de deuxième pour laisser C.J. McCollum s’éclater en attaque. A son retour sur le parquet ? Dix minutes MONSTRUEUSES… de Devin Booker, ah, et un Brandon happé comme tous ses collègues par la folie du sniper des Suns. Fort heureusement le collectif des Pels est en place et le match reste un match, l’écart ne gonfle pas trop et promet une deuxième mi-temps encore plus folle… même si le rouleau compresseur des Suns a alors toutes les chances de valider une énième victoire.

Devin Booker tape la pose avec des bébés ? Brandon Ingram contre-attaque et passe en mode superstar

26 points en deuxième mi-temps. 13 + 26 = 39, et sur la feuille de stats donc : une boucherie proposée au meilleur des moments. Mais dans les faits ? Une domination incroyable et un homme qui a semblé porté par une force venue d’ailleurs. Dans le collectif d’abord, BI multipliant les caviars pour ses snipers et surtout pour un Jaxson Hayes qui partait comme un dératé à chaque rebond pris par son filiforme ailier, mais là où l’on attend le plus le All-Star c’est évidemment dans la colonne scoring, et cette nuit rien ne semblait pouvoir arrêter l’homme qui joue au basket avec les yeux fermés. Look de mec pas réveillé peut-être, mais de la glace qui circule dans ses veines et un money time fantastique après être monté en température tout au long de la deuxième mi-temps. Insaisissable pour aller chercher des fautes dessous et saigner de la ficelle au lancer, nothing but net également du parking, et absolument AUCUNE pression au moment de tuer le match dans les trois dernières minutes, à 3-points à deux reprises et sur la ligne.

37 points, 11 rebonds et 9 passes au final, à 13/21 au tir dont 3/3 du parking du centre de dépistage et 8/8 aux lancers. Un match parfait, et grâce à la perf de leur ailier une victoire incroyable et des Pelicans qui relancent une série loin d’avoir rendu son verdict.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top