Mavericks

Maxi Kleber a payé sa choucroute : 8/11 du parking face au Jazz, deutsche qualität 2.0 à Dallas

Les Mavs ont finalement eu le dernier mot contre le Jazz dans ce Game 2 très important. Bien que Jalen Brunson ait porté l’équipe, l’adresse à 3-points a fortement contribué au succès des Texans. Et à ce petit jeu là, un petit allemand n’a pas été mauvais cette nuit. 

L’Allemagne et les Mavs c’est une longue histoire d’amour. On connait tous celle du Wunderkind Dirk Nowitzki qui a fait quelques petites broutilles en son temps dans cette franchise, mais aujourd’hui c’est à celles de Maxi Klebler le pyromane auxquelles on a assité. Les deux viennent de la même ville, Wuzburg, ils n’ont probablement aucun problème avec l’apéro et ça tombe bien parce que Kleber a eu le temps d’en prendre un sur les huit paniers à 3-points qu’il a inscrit tellement aucun défenseur du Jazz ne venait le contester. Que ce soit Danuel House Jr., Donovan Mitchell, Bojan Bogdanovic ou Hassan Whiteside, tous ont regardé la tige allemande les crucifier un par un et soulever l’American Airlines Center. Les ficelles ont donc chauffé dans le Texas entre les 41 points de Jalen Brunson et les missiles de l’autre fou, et d’ailleurs Dallas s’est fait plaisir sur ce match avec un exceptionnel 22/47 du parking, un record de franchise dans lequel le 8/11 de Kleber a sa part de responsabilité.

Pourtant, Maxi Kleber a connu quelques difficultés durant la saison régulière et le Game 1. Plusieurs blessures, une adresse… perfectible dira-t-on (40% dont  32% à 3-points) et une confiance à retrouver. Sur ce Game 2 l’Allemand a finalement tout retourné en plaçant par la même occasion son career high du parking en Playoffs. Avec son 8/11 il dépasse même le score de Dirk Nowitzki qui, au mieux, n’avait rentré que cinq paniers primés (le nul). Dans ces nuits-là ? Maxi Kleber devient un sixième homme incroyable, aussi adroit en attaque que solide en défense, et il est de ce fait d’une grande importance dans la rotation de Jason Kidd. Dans ce match 2 il offre au final 25 points en sortie de banc, et les plus assidus auront remarqué que, oui, ce soir Maxi Kleber n’a marqué dans le jeu que depuis les 7,23m et s’est quand même permis un petit lancer-franc pour arrondir le tout. Une Maxi soirée pour Kleber.

Kleber est devenu la Torche cette nuit et a joué un rôle clé dans la réussite des Mavericks. La vraie question désormais est de savoir s’il peut le rester tout au long de la série. Parce que s’il commence à jouer les artificiers sur la durée, le Jazz a du souci à se faire car la règle est simple à Dallas : si un Allemand prend feu, la défaite tu auras, au mieux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top