Hawks

Les Hawks étrillent Charlotte au premier match du play-in : 132-103, logique respectée pour la bande à Trae Young

Trae Young 14 avril 2022

Ta tête quand t’aperçois la stratégie défensive des Hornets.

Source image : NBA League Pass

Objectif rempli pour la bande à Trae Young. Supérieurs en terme d’expérience et de talent et profitant de l’appui de leur public, les Hawks ont fait le taf cette nuit et rejoignent donc les Cavs pour un match couperet qui sentira la poudre demain soir. Une première mi-temps en guise d’échauffement, un troisième quart en boulet de canon et l’affaire était dans le sac, bonnes vacances aux Hornets et go chercher des mecs qui défendent à la Free Agency.

Les stats de la boucherie de la nuit c’est juste ici !

Logique respectée, et très franchement ça n’aura pas été… le match de l’année. Si on avait du écrire le script de ce match avant l’heure ? On aurait probablement teasé une victoire des Hawks « au talent », et une défense des Hornets dépassée, notamment dans la raquette, énorme défaut identifié depuis des mois (des années ?) à Charlotte. Messieurs dames, vous venez donc de lire le résumé de ce match. Une victoire 132-103 d’Atlanta donc, construite en grande partie dans un troisième quart remporté 42-24, troisième quart impulsé par un De’Andre Hunter laissé seul dans le périmètre, mais on a envie de dire que si ça n’avait pas été De’Andre ça aurait été un autre. Trop de lacunes défensives pour Lolotte, Isaiah Thomas puni à chaque match-up, les grands punis à chasue match-up

Une première mi-temps poussive des deux côtés, durant laquelle Trae Young et LaMelo Ball s’improvisent un petit concours de briques, et durant laquelle ce sont surtout Clint Capela et Kevin Huerter qui se régalent. Le rouquin pilonne de loin, le Grand Suisse déguste comme prévu Mason Plumlee et Montrezl Harrell, Mason Plumlee qui nous offre d’ailleurs la première barre de rire du match avec une gestuelle incroyable aux lancers, main gauche s’il vous plait car perdu pour perdu autant faire rire le public et on le remercie pour ça. A la mi-temps les Hawks mènent de huit points mais sont clairement en rodage, alors qu’en face ça tâtonne et ça autorise beaucoup trop de paniers faciles. P.J Washington de loin et une bonne entrée de Montrezl gardent les Frelons dans le coup mais le troisième quart sera un vrai coup de poignard et très vite l’écart grandira comme Victor Wembanyama entre 10 et 14 ans. +8 après deux quart-temps et +… 26 à l’orée du dernier round, ça calme, et la fin de match ne sera que l’occasion pour chacun d’ouvrir les bancs, notamment après l’expulsion d’un Miles Bridges logiquement frustré. Les Hornets n’étaient pas prêts, les Hawks n’ont pas spécialement eu besoin de l’être et ce sera une autre paire de manches demain soir à Cleveland, pour un choc incroyable entre Trae Young et Darius Garland avec comme carotte un affrontement avec le Heat au premier tour des Playoffs.

Le score final ? 132-103 Pioupious. Trae Young termine son match à 24 points et 10 passes, Gorgui Dieng s’est pris pour Steph Curry dans le garbage time et Timothe Luwawu-Cabarrot n’a rien à lui envier. L’impression globale ? C’était un peu chiant, mais la logique a prévalu sur le suspense. Chacun à sa place, au boulot les Hornets car il y a de sacrés trous à combler cet été, et stay focus messieurs les Faucons, car ce ne sera pas la même limonade dans l’Ohio.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top