Knicks

Obi Toppin et Immanuel Quickley se sont éclatés pour leur dernière : 42/10 pour Obi, 34/10/12 pour Manu, le Madison a apprécié

Obi Toppin 11 avril 2022

New York fait le spectacle. C’est le principe de la ville en effet

Source image : NBA

Bien que les Knicks aient performé bien en dessous des attentes cette saison, les joueurs auront tout de même donné le sourire une dernière fois à leurs fans présents au Madison Square Garden cette nuit. Obi Toppin et Immanuel Quickey au premier plan, qui ont tout absolument tout cassé face aux Raptors.

Pour leur cérémonie d’adieu à la saison 2021-22, les Knicks ont terminé sur une bonne note, avec une belle victoire 105-94 contre les Raptors, certains de terminer cinquième de la conférence Est avant même le début du match. Au centre de cette victoire ? Les deux jeunots locaux : Obi Toppin et Immanuel Quickley. Cette nuit les loulous se sont crus au All-Star Game à claquer des dunks rageurs, des 3-points assassins ou des floateurs en toute détente, et les deux sophomores ont d’ailleurs chacun battu leur career high. Obi Toppin avec la manière (42 points à 16/28 au shoot dont 6/14 de loin et 10 rebonds), Manu Quickley avec son deuxième triple-double en carrière (34 points à 12/26 au shoot, 10 rebonds et 12 assists). Même si New York ne jouera plus un match officiel avant octobre, le Madison Square Garden aura vu ses deux petits fanfarons aux anges ce soir, de quoi avoir le smile, d’autant plus que ce ne fut pas le cas très souvent cette saison.

Car oui, la saison des Knicks a été très compliquée. Un départ mémorable contre Boston… mais Julius Randle qui boude, une défense disparue et un Kemba Walker difficile à intégrer, et là on est uniquement sur la partie visible de l’iceberg. Ce groupe possède un potentiel certain qu’il va falloir cerner, accompagner et surtout renforcer. Il possède l’expérience d’Evan Fournier, de Derrick Rose, la fougue des minots Quickley, Toppin et Sims, l’adresse et la polyvalence de RJ Barrett et un potentiel leader en JVLIVS Randle même si on s’étouffe un peu en l’écrivant. L’été qui arrive sera déterminant, on connaît les Knicks et ils sont capables de toutes les dingueries possibles. Mais ne pensons pas à tout ça pour le moment et profitons plutôt unee dernière fois du spectacle que nous ont offert les deux sophomores en blanc et orange ce soir. Des gosses qui ont respecté leurs rôles en mettant des sourires sur des visages, malgré la période difficile. C’est déjà ça non ?

Les Knicks possèdent deux pépites très précieuses pour les prochaines saisons. Spectaculaires, habiles, imposantes, ces deux leaders en fabrication sont possiblement l’avenir de New York. En attendant de voir comment évolue leur développement, les vacances commencent pour la Big Apple. Six mois de repos au soleil, les veinards.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top