Blazers

Blazers, les enjeux de la fin de saison régulière : trois questions qui vont rythmer le sprint final à Portland

Damian Lillard 21 novembre

Reverra-ton Damian Lillard cette saison ? Anfernee Simons est-il déjà meilleur que lui ? Bon sang de bon soir les Blazers vont-ils enfin tanker ?

Source image : YouTube

Une quarantaine de jours, voilà ce qui nous sépare aujourd’hui de la fin de la saison régulière 2021-22. A un mois et demi des Playoffs – ou de la Lottery – chaque franchise a fourbi ses armes lors de la trade deadline du 10 février dernier, puis elle a profité dernièrement d’une semaine de All-Star Break pour se poser les quelques questions essentielles à une fin de régulière dans les clous. Les objectifs ne sont pas les mêmes partout, évidemment, mais on s’est nous aussi posé rapidement sur les thématiques principales des six semaines qui nous attendent, en sélectionnant pour chaque franchise trois petites questions, trois idées à développer. Choix non-exhaustif évidemment car sinon ça n’en finit plus, et on part sans plus attendre sur la fin de saison des… Blazers.

Bon sang de bon soir, les Blazers vont-ils enfin se décider à tanker ?

Après la blessure de Damian Lillard, et surtout le démantèlement de l’effectif à la trade deadline, tout le monde voyait les Blazers plonger complètement… Eh bien pas du tout en fait, notamment la faute à un Anfernee Simons de gala. La dernière ligne droite de Portland reste malgré tout assez floue. Avec le calendrier le plus facile de la NBA selon tankathon, Rip City à un vrai boulevard pour aller chercher le play-in. Aujourd’hui dixièmes de l’Ouest, l’occasion pour eux de participer à une neuvième fois de suite à la postseason est loin d’être aberrante. Mais… stratégiquement, est ce que ce serait la meilleure marche à suivre ? Pas sûr, étant donné tout d’abord que si par chance tu passes le play-in t’as quand même de bonnes chances de te faire ronfler au premier tour des Playoffs. Sortir définitivement le tank paraît être une option fortement recommandée, histoire de pouvoir accumuler des assets pour se renforcer cet été. Et puis… est-ce qu’avec CJ Elleby – et sa coupe se rapprochant fortement du bœuf bourguignon – dans ton 5 majeur tu peux vraiment faire autre chose que de tanker ? Réponse dans les prochaines semaines, avec une sauce au vin.

Reverra-t-on Damian Lillard cette saison ?

Mesdames et messieurs, sachez que nous avons tous un point commun avec Damian Lillard. Deux même. Effectivement, nous n’avons jamais remporté de titre NBA, mais sachez aussi que vous avez joué le même total de matchs NBA que lui en 2022. La faute à des abdos qui ont bobo, et sa franchise a d’ailleurs annoncé ce dimanche qu’il sera réévalué d’ici 2 à 3 semaines. Forcément, la question d’un retour cette saison va découler de l’option sportive que prennent les Blazers. Si ça tanke officiellement ? Dame devrait rester tranquille au chaud, profiter de Madame et des mioches et continuer sa rééducation pour se mettre ienb en vue de la saison prochaine. En revanche, si les hommes de Chauncey Billups continuent de ne pas être aussi à chier que ce que l’on pensait, peut-être que Dame D.O.L.L.A. pourrait revenir balancer des bombes de neuf mètres sur le finish. Pour se chauffer tranquille en fin de régulière avant d’éclater les Lakers (s’ils ne sont pas onzièmes d’ici là) au play-in, sympa comme plan non ? En tout cas, il nous tarde de revoir le top 75 NBA de retour sur un paquet NBA parce que mine de rien ça va faire depuis mai 2021 que l’on ne l’a pas vu jouer, et ne nous faites pas croire que c’était lui en début de saison.

Et d’ailleurs, Anfernee Simons est-il devenu le meilleur meneur de sa franchise ?

On vous jure que c’est vrai : il y a quelque chose d’hyper excitant à voir sur la fin de saison de Portland. On ne parle pas du crâne luisant de Joe Cronin mais bel et bien de l’émergence d’une pépite : Anfernee Simons. Numéro 4 de notre dernier classement MIP, le meneur impressionne depuis que papa Damien est à l’infirmerie. En effet, avec 23,6 points et 6 passes en 47/42/87 sur l’année 2022, le mec a carrément bousculé les plans de la franchise. S’il y a eu transfert de C.J. McCollum ? C’est notamment parce que Ant a offert assez de certitudes quant à sa place au sein du projet Blazers. L’autre il a 22 ans mais une paire de baloches tellement grosse qu’il est obligé de mettre un caleçon parachute, et c’est en tout cas et depuis quelques semaines la seule et unique raison de foutre son réveil à 4h du mat’ pour regarder jouer Portland. Qu’on se le dise lui n’est pas là pour tanker, et même s’il est bien seul, surtout depuis que Jusuf Nurkic a été annoncé out pour un mois, le petit va continuer de tout casser jusqu’en avril et plus si affinités. S’il continue sur le rythme qui est le sien, le voir figurer – par exemple – sur le podium du trophée de MIP ne fait aucun doute et, ah, point non négligeable, Baby Dame a des pépettes à aller chercher cet été. Donc pour résumer : le gars est chaud comme la braise, il est entouré de nullards et a le calendrier le plus easy de la ligue ? Hum, on dirait bien que personne n’est prêt à encaisser la tempête Simons qui va s’abattre sur les États-Unis. Alors cliquez sur Portland et admirez le crack !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top