Nets

Kevin Durant blessé au genou : 4 à 6 semaines d’absence pour la star des Nets, probablement pas de All-Star Game 2022, on tire la gueule à Brooklyn

Kevin Durant 16 juin 2021 pari

On retrouvera Kevin Durant en mars…?

Source image : nba league pass

Touché au genou dans la rencontre opposé les Nets aux Pelicans la nuit dernière, Kevin Durant faisait transpirer pas mal de fans de basket et du côté de Brooklyn tout particulièrement. Ce dimanche, on attendait l’IRM de la star et une annonce de la part de sa franchise, elle est tombée sous les coups de 17h : KD sera absent pour 4 à 6 semaines, un vrai coup dur pour l’équipe de James Harden et compagnie.

Pour des gens comme nous, les rêves n’existent pas.

Voilà la phrase qui doit occuper l’esprit des fans de Brooklyn ce dimanche soir, en apprenant l’absence longue-durée du meilleur scoreur de toute la Ligue pour les prochaines semaines de compétition. Impérial depuis la reprise en octobre dernier, Kevin Durant mettait littéralement les Nets sur ses épaules afin de les mener tout en haut de la Conférence Est. S’il était évidemment bien aidé par ses coéquipiers, KD était head and shoulders au-dessus de la compétition et sa place dans la conversation pour le titre de MVP était à la table des grands. Quasiment 30 points, 7 rebonds et 6 passes de moyenne à des pourcentages magnifiques, ça ne se remplace pas. Et c’est cette affirmation face à laquelle le staff de Steve Nash doit faire face, puisque les examens réalisés sur Durant ont révélé une entorse au genou qui l’éloignera des parquets pour les 4 à 6 prochaines semaines de basket pro. Ce samedi soir, Brooklyn accueillait New Orleans et c’était l’occasion de voir KD affronter Brandon Ingram. Le match ? Une purge, une leçon des Nets qui n’ont laissé aucune chance aux hommes de Willie Green. Cependant, tout le monde a retenu son souffle lorsque le numéro 7 aux bras interminables s’est pris Bruce Brown dans les cannes. Une scène flippante, d’autant plus que Durant avait déjà vécu une blessure du même genre en se prenant un Zaza Pachulia taille réelle dans les genoux lorsqu’il évoluait sous le maillot des Warriors. Tout de suite, on voit Kevin sautiller sur une jambe et le banc respirer avec une paille. Oh bordel, pas ça, pas maintenant Zinedine.

En sortie de match et du Barclays Center, les esprits étaient plutôt positifs puisque Kevin marchait sans protection, mais avec une bonne douleur tout de même. On attendait l’IRM du lendemain, les résultats sont tombés, et on surveillera donc le retour de KD à 100% d’ici un gros mois, un peu après le All-Star Break de Cleveland. Dans tout cet amas d’incertitudes, une base semble intouchable : les Nets ne prendront aucun risque avec leur franchise player. On parle de Kevin freaking Durant, l’arme fatale, l’homme autour duquel construire un titre, le joueur par qui tout passera si Brooklyn veut faire une parade de champion NBA dans quelques mois. Il y a cette saison, mais pas seulement puisque l’investissement a été fait sur la durée avec le numéro 7. On doit donc poser tout de suite cette réalité sur papier car le staff de Steve Nash ne forcera aucun retour anticipé, Durant retrouvera ses copains seulement s’il a un feu-vert maximal et qu’il se sent à nouveau à 100%. Comme on le dit dans le jargon, mieux vaut être en forme le 15 avril qu’exténué pour avoir gratté des places au classement, et les Nets en sont parfaitement conscients. Ce qui devrait, au passage, ouvrir un spot de All-Star et donner le capitanat de la Conférence Est à Giannis Antetokounmpo, puisque 4 à 6 semaines d’absence tireront forcément un trait sur le All-Star Game du 20 février prochain.

Ceci étant dit, les prochaines semaines vont représenter un sacré test pour les Nets, collectivement parlant. En tête de file ? James Harden, qui a retrouvé son step ces derniers temps et va pouvoir évoluer dans sa configuration préférée : donnez-moi 3 snipers, un pivot et des Tuc et on va enchaîner les victoires. C’est d’ailleurs en ce sens que l’accumulation de superstars a du sens, c’est dans la capacité d’un groupe à rester performant lorsqu’une des pièces vient à tomber. Preuve étant, en début de saison les Nets ne pouvaient pas compter sur Kyrie Irving et Harden était hors-rythme, du coup c’est KD qui a fait du sale. Ensuite on a eu droit au retour de Kyrie et c’est Durant qui doit s’absenter, donc lors des matchs en déplacement le meneur devra cartonner pendant que le barbu continuera à punir ses défenseurs sur pick and roll et en isolation. Mine de rien, Brooklyn va devoir jouer à l’extérieur sur 11 de ses 14 prochaines rencontres, donc on devrait avoir pas mal de doublette Irving – Harden sur le pont. Mais avec des équipes comme Philadelphie, Miami, Cleveland ou Milwaukee qui souhaitent faire la peau des Bulls moins percutants et des Nets orphelins de leur meilleur joueur, il sera intéressant de voir comment ce groupe répond face à cette adversité. Tout ce qu’on souhaite, évidemment, c’est que KD revienne vite et qu’il soit à 100% pour des Playoffs 2022 qui sont placés sous un seul signe le concernant : la domination totale, et un retour sur la plus grande scène, celle des Finales NBA.

Dans une saison marquée par de nombreux ajustements et des incertitudes, les Nets viennent d’avoir droit à un nouveau gros bâton dans leurs roues. Kevin Durant absent jusqu’à fin-février, la bonne nouvelle c’est qu’il va pouvoir recharger les batteries en anticipation des Playoffs, la moins bonne c’est qu’on ne déconne pas avec les blessures au genou. Allez, reviens vite, et pendant ce temps-là vous connaissez vos classiques : la balle dans les mains du numéro 13.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top