Thunder

Théo Maledon a rejoué avec le Thunder : regardez qui a décidé de sortir de sa grotte, et c’était franchement pas dégueu

Théo Maledon

« Oh, un zombie ! »

source : YouTube

Ce mercredi, le Thunder recevait le Jazz avec comme seule ambition de ressusciter un fantôme du passé. De retour en NBA après un cruel mais chouette passage en G League, Théo Maledon avait la ferme intention de se réapproprier ce groupe fanion qu’il n’aurait jamais dû quitter. Pour un premier contact, la température a été correctement prise. On débrief.

La jolie boxscore maison, c’est par ICI !

De l’excitation à l’incompréhension. En quelques semaines à peine, alors que nous nous attendions à profiter d’une nouvelle saison XL de Théo Maledon, le frenchie a affiché un niveau de jeu contraire à celui qui fut le sien l’an passé. Doublé par Josh Giddey dans sa quête de cinq de départ, il a même été évincé du banc et envoyé chez le Blue d’Oklahoma City, l’équipe de G League affiliée à la franchise. Une immense frustration pour le meneur qui a refusé l’Équipe de France l’été dernier – et soit dit en passant, une médaille argentée – afin de rester s’entraîner avec le staff du Thunder. Que lui ont-ils fait purée ? La prise de masse est évidente, mais la perte de confiante l’est aussi. Ce mardi, Joe Mussatto – rédacteur pour l’Oklahoman Sports – a indiqué que le meneur tricolore venait d’être rappelé par les costards de l’équipe première. Une excellente nouvelle toutefois bien logique puisque survenue quelques jours après un joli carton dans l’antichambre. Désormais, il fallait retirer le doute à Mark Daigneault et prouver que c’est dans les pots tricolores que l’on fait la meilleure soupe. Face au Jazz, Théo Maledon n’a eu que 13 minutes pour se montrer, mais n’a pas pour autant flippé de le faire : 6 points et 2 rebonds à 1/3 au tir et 4/4 aux lancers-francs. De toutes petites statistiques, cependant bien rassurantes.

Censé être resté taffer sur son jeu cet été, Théo Maledon tire à 21% cette saison dont 14% à 3-points. Non, « c’est à cause des nouveaux ballons » n’est pas une excuse adéquate à la justification de telles horreurs. Ce passage en G League lui a véritablement fait du bien en tout point. Ce mercredi, ses attaques de cercle furent incisives et efficaces, dénuées d’hésitations qui ont failli lui faire perdre son boulot en début d’exercice. Le petit gars a même filé déposer un lay-up sur Rudy Gobert, sans craindre de recevoir les mêmes scotchs qu’a mangé Josh Giddey tout au long de la rencontre. Ses autres points viennent de fautes obtenues, c’est moins glamour mais cela image bien avec quelle grinta le jeune Rouennais est revenu. Il n’avait effectivement tiré que 4 lancers depuis le début de saison, et en a inscrit 4 ce mercredi. La stat est triste à souhait mais, dans l’instant T, fait plutôt plaisir. Le plus important n’est cependant pas que l’on soit heureux, mais que son coach, si. C’est chose faite.

« Je pense qu’il est rentré et a joué avec le même type de fluidité et d’agressivité qu’il a montré dans ces matchs (de G League, ndlr). » – Mark Daigneault

Théo Maledon a rejoué, c’est top. Mais cela veut-il dire qu’il est enfin revenu dans la durée ? Cette apparition éloigne-t-elle réellement la possibilité de l’envoyer tous les quatre matins jouer avec le Blue d’Oklahoma ? Nos souhaits se portent évidemment vers un retour définitif avec la une, et cela passera d’abord par une grosse perf’ ce vendredi face aux Wizards.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top